Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

La Russie étoffe son palmarès en remportant l'EuroVolley 2013

 
Les Russes fêtent leur sacre à l'EuroVolley grâce à leur victoire 3-1 sur l'Italie
Copenhague, Danemark, le 29 septembre 2013 – Dimanche au Parken, la Russie a reproduit l’exploit réalisé par la Serbie il y a deux ans : quinze jours après avoir vu son équipe nationale féminine remporter l’or à Berlin, la sélection masculine a été sacrée à l’EuroVolley CEV VELUX 2013. Battus dans leur premier match de la Poule D par l’Allemagne, les Russes ont ensuite enchaîné les victoires pour empocher un nouveau titre, après les médailles glanées aux Jeux olympiques 2012 et à la Ligue mondiale 2013, en s’imposant 3-1 face à l’Italie en finale (25-20, 25-22, 21-25, 25-17). Il s’agissait également du premier sacre européen pour la Russie depuis la dissolution de l’URSS, qui avait triomphé dans sa dernière participation sous cette dénomination, en 1991.

Grâce à ce succès, la Russie a également gagné le droit de représenter l’Europe à la Coupe des Grands Champions FIVB qui se déroulera en novembre à Kyoto et Tokyo (Japon).

Le sélectionneur italien Mauro Berruto déclarait après la rencontre : "Nous avons assisté aujourd’hui à un match opposant deux grandes équipes, mais quand les Russes jouent comme ça, il est difficile de les contrôler, d’autant qu’ils ont réalisé une superbe entame au service et au contre. Quand la Russie évolue à ce niveau, c’est la meilleure équipe du monde. Quand ils ont un peu levé le pied, nous avons saisi l’occasion et remporté un set, mais je reconnais volontiers qu’ils ont mérité leur victoire. L’important est maintenant d’essayer de comprendre ce qui nous sépare d’eux pour tenter de combler l’écart. Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli. C’est la quatrième médaille que je remporte, mais elle n’est pas du métal que nous aurions souhaité…"

De son côté, le libéro russe Aexey Verbov  commentait : "C’est un sentiment incroyable ! On est très contents et on savoure. C’est très difficile d’atteindre ce niveau, et on a tout donné pour cette médaille. Ça nous a demandé pas mal de sacrifices : peu de sommeil, un régime strict et beaucoup de travail. On bosse dur tous ensemble depuis quatre mois, et j’ai de la chance d’avoir atteint ce niveau. On était un peu nerveux, parce qu’il y avait beaucoup d’attentes : tout le monde s’attendait à ce qu’on remporte cette médaille. Je pense que ce soir, c’est surtout une victoire sur nous-mêmes. Après notre défaite contre l’Allemagne, on a vécu six matchs difficiles, mais on y est arrivés. Ça fait trois mois que je n’ai pas mangé dans un fast food pour être au top de ma forme, alors maintenant je vais me rattraper et aller au McDonald’s dès demain !"

Après un début de tournoi difficile, la Serbie a rebondi pour remporter le bronze au Parken. Menée par son capitaine Dragan Stankovic, cette jeune équipe - qui comptait encore quelques joueurs couronnés il y a deux ans à Vienne - s’est imposée en trois sets face à la Bulgarie (25-22, 32-30, 27-25). Les Serbes remportaient là leur dixième médaille au Championnat d’Europe, en comptant les titres enlevés par la Yougoslavie et la Serbie-Monténégro (en 2005), confirmant leur statut de poids-lourd européen. Digne successeur de l’ancien capitaine Ivan Miljkovic, Aleksandar Atanasijevic a une nouvelle fois brillé, remportant son duel sur son homologue bulgare Tsvetan Sokolov, alors que les deux joueurs se retrouveront bientôt en championnat d’Italie.

"Nous sommes très contents de cette nouvelle médaille", commentait Aleksandar Atanasijevic. "On avait remporté l’or il y a deux ans, mais c’est une nouvelle équipe, avec beaucoup de jeunes joueurs, donc on est à notre maximum pour l’instant. Cette médaille de bronze a un goût d’or pour nous, d’autant qu’il a fallu aller la chercher contre une très bonne équipe de Bulgarie, qui possède en Sokolov sans doute le meilleur pointu du monde. On savait qu’il faudrait se donner à 100 % si on voulait l’emporter, donc on peut être contents de nous. Hier, la Russie a été meilleure que nous, donc il n’y a aucun regret à avoir. On peut rentrer en Serbie avec une médaille autour du cou et un sourire sur nos visages. "

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.cev.lu et sur le site officiel www.eurovolley2013.dk



 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news