Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

Les États-Unis ont besoin d’un système de jeu unifié

 
L’ailier américain Benjamin Patch (ici contre la Serbie) pense que son équipe doit s’unir
 Izmir, Turquie, le 2 septembre 2013 – L’équipe junior des États-Unis a terminé le passionnant Championnat du monde FIVB M-21 masculin en Turquie à la 11e place. Un classement duquel il est possible de tirer de nombreux enseignements.
 
Les joueurs viennent des quatre coins des États-Unis, ce qui signifie qu’ils ont appris des techniques et des tactiques de volleyball différentes. Le coach américain Peter Hanson tente bien de mettre en place un système propre à l’équipe nationale, mais ce n’est pas chose facile en raison du manque de temps de préparation. Cependant, l’équipe s’améliore de jour en jour et a emmagasiné beaucoup d’expérience en Turquie, à jouer ensemble.

"Nos joueurs sont très près de vraiment comprendre comment bien jouer. C’est quelque chose de nouveau à ce niveau. Nous avons disputé des matchs difficiles contre des équipes solides comme la Serbie, le Brésil et le Canada, mais nous sommes meilleurs techniquement", explique le coach Hanson.

"D’un point de vue technique, nous étions meilleurs qu’au match précédent contre la Serbie. Je pense que c’est quelque chose que nous avons appris ici. Nous nous améliorons depuis le premier jour et nous avons atteint un meilleur niveau", a-t-il continué après le dernier match contre la Serbie.

Les États-Unis ont pu compter sur leur vedette Benjamin Patch, étudiant en commerce à l’Université Brigham Young (BYU) et attaquant-ailier de l’équipe de volley de BYU. Il faisait partie de l’équipe nationale cadet en 2011 et de l’équipe nationale junior en 2012. Il a également été élu meilleur joueur du Championnat NORCECA et a remporté un championnat national avec son lycée Provo High School.

Matthew West, autre star de l’équipe, a été excellent tout au long du tournoi. Il est en troisième année de Relations interpersonnelles à l’Université Pepperdine. Il a remporté le bronze en Coupe panaméricaine M-19 masculine 2011 à Mexicali, au Mexique, et l’or au Championnat continental NORCECA 2012 à Colorado Springs.

Le capitaine Matthew West et Benjamin Patch réalisent un championnat sensationnel et Patch a d’ailleurs pris la 6e place au classement des marqueurs. Par ailleurs, les États-Unis sont les meilleurs en termes d’attaque.

"Il faut peaufiner quelques petites choses pour pouvoir atteindre le niveau de la Russie, du Brésil ou de la Serbie", juge le coach.

"Ils ont de l’expérience, c’est une bonne équipe de contre et ils ont un bon coach aussi", explique le capitaine des États-Unis à propos de la Serbie avant d’ajouter : "Je pense qu’individuellement, nous sommes tous très bons. On vient de différentes universités et je pense qu’on a appris à se connaître pendant le tournoi. On a eu cinq semaines pour s’entraîner avant le Championnat du monde. C’est difficile de créer une bonne entente pendant tout le tournoi.

"Nous avions clairement besoin de plus de temps avec ces jeunes garçons pour que tout le monde comprenne ce que nous voulons faire dans chaque situation. C’est le problème parfois, c’est difficile de bâtir des équipes sur le long terme, mais c’est ce que nous essayons de faire avec notre projet. J’espère que nous pourrons apporter quelque chose au volley américain. Et peut-être qu’au prochain cycle, ils seront suffisamment entraînés", a poursuivi Hanson.

"Tout n’est pas rose. Je pense que toutes les équipes de volley internationales doivent savoir gérer l’énergie de leurs joueurs. Parfois, on arrive à savoir comment rester au top. On affichait beaucoup d’énergie et d’envie avant d’arriver en Turquie. Mais vers la fin, j’ai eu le sentiment que la tension était retombée", explique Patch.

Benjamin Patch estime donc que les joueurs doivent apprendre à gérer leur énergie à l’avenir. "Je pense que notre plus gros problème venait du fait qu’on n’ait pas eu beaucoup de temps pour s’entraîner ensemble. Plus on passera du temps ensemble, mieux on s’entendra. À l’avenir, il faudrait trouver le moyen de se rassembler le plus tôt possible pour pouvoir apprendre à conserver notre énergie ensemble."

Sur le plan personnel, Patch espère bientôt représenter l’équipe nationale senior et olympique, mais son plus grand objectif est un jour de devenir papa.


Page du Championnat du monde M-21 masculin 2013
Résultats du Mondial M-21 2013
Calendrier du Mondial M-21 2013
Classements mondiaux junior FIVB


Twitter : @FIVB Volleyball@FIVBMensU21
Facebook : FIVB - Fédération internationale de volleyball
YouTube : Vidéos FIVB




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news