Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

Une nouvelle expérience pour les spectateurs de la Ligue mondiale avec le nouveau système Challenge de la FIVB

 
Le match Pologne - États-Unis sera diffusé en direct sur FIVB Web TV en plus du Match de la semaine entre la Serbie et l’Italie, samedi à 18h GMT.
 Lausanne, Suisse, le 5 juillet 2013 – Les fans de volleyball de Wroclaw et du monde entier vont pouvoir assister à une révolution : le nouveau système novateur Challenge de la FIVB va être utilisé pour la toute première fois dimanche lors du match de Ligue mondiale entre la Pologne et les États-Unis.

Le système Challenge de la FIVB utilisera désormais des ralentis télé pour vérifier les points litigieux qui seront diffusés dans le stade et en direct à la télé au moment même où le deuxième arbitre vérifie la contestation.

Le match Pologne - États-Unis sera diffusé en direct sur FIVB Web TV en plus du Match de la semaine, qui opposera la Serbie et l’Italie, samedi à 18h GMT.

Avant ce week-end, la FIVB avait testé un système de vérification selon lequel le deuxième arbitre vérifiait tout litige sur un écran situé à côté du court. Maintenant, toutes les personnes présentes au stade et regardant le match à la télé pourront assister au processus de vérification avant même que la décision officielle ne soit prise.

Rappel du fonctionnement du système Challenge :

1)    Le capitaine au jeu de chaque équipe peut demander une vérification vidéo, mais avant que le match ait repris et juste après l’échange litigieux.
2)    Les deux équipes ont le droit de demander une vérification vidéo deux fois par set. Si la décision prise après vérification vidéo est modifiée en faveur de l’équipe ayant fait la demande, son capital de recours dans ce set ne diminue pas. En revanche, si l’arbitre avait pris la bonne décision, le capital de recours de l’équipe ayant demandé la vérification vidéo diminue d’un recours dans ce set.
3)    Le premier arbitre lui-même a le droit de demander une vérification vidéo en cas de doute et si sa décision finit le set et/ou le match.
4)    Les situations suivantes uniquement peuvent être soumises à une vérification vidéo :
a.    toutes les positions où le ballon a touché le sol (ballon IN ou ballon OUT) ;
b.    contact du ballon avec l’antenne (en particulier : après une frappe d’attaque ou en provenance du contre) ;
c.    antenne défectueuse ou contact d’un joueur avec le filet ;
d.    contact des pieds d’un joueur avec la ligne de fond (lors d’un service), la ligne d’attaque (après une frappe d’attaque du joueur de ligne arrière) et pénétration sous le filet dans le camp adverse (ligne centrale) ;
e.    Position des pieds du libéro lors d’une passe haute avec les doigts si juste après une frappe d’attaque alors que le ballon était entièrement au-dessus du bord supérieur du filet.
f.    Seul le capitaine au jeu peut faire la demande de vérification vidéo au 1er arbitre (pas moins de cinq secondes après la fin de l’échange). Si le 1er arbitre juge que la demande n’est pas conforme au point 4, la demande est rejetée et l’équipe ayant fait la demande est pénalisée pour retard de jeu. En cas de demande correcte, le 1er arbitre lance la procédure de vérification vidéo en donnant un coup de sifflet et en pointant des deux mains le tableau d’affichage. Tous les joueurs actifs restent sur le court pendant la durée nécessaire pour évaluer la vidéo.
5)    Le deuxième arbitre analyse le ralenti vidéo sur un écran situé à côté du court. Un ralenti est mis à la disposition des spectateurs sur place et des téléspectateurs.
6)    Après vérification du ralenti vidéo, le deuxième arbitre indique, par gestes, au 1er arbitre qui est responsable de la décision finale.
7)    Au cas où aucune décision ne peut être prise après évaluation du ralenti vidéo, la décision du 1er arbitre entre en vigueur et l’équipe conserve son recours.

Page de la Ligue mondiale 2013
Scores en direct de la Ligue mondiale 2013
Programme de la Ligue mondiale 2013
Classement mondial FIVB

Twitter : @FIVB Volleyball, @FIVBWorIdLeague
Facebook :
FIVB - Fédération internationale de volleyball

YouTube
: Vidéos FIVB

Pour plus d’informations, contactez : press@fivb.org




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news