Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

Les entraîneurs optimistes à Aruba

 
De gauche à droite, les entraîneurs Petronia (CUR), Fritzroy (ANT), Salas (CRC) et Van der Lee (ARU) avant les qualifications qui débutent demain à Aruba
Oranjestad, Aruba, le 17 mai 2013 – À la veille du début du second tour du groupe L des éliminatoires NORCECA comptant pour le Championnat du monde FIVB masculin, les entraîneurs des quatre équipes ont fait preuve d’optimisme concernant leurs chances de qualification pour le troisième et dernier tour qui se jouera l’année prochaine.

Les coachs ont fait part de leurs commentaires à la suite de l’enquête préliminaire réalisée par les membres du Comité de contrôle au Mill Resort & Suites, vendredi.

L’équipe la mieux classée du tournoi, le Costa Rica, se présente avec le statut de favorite compte tenu de son expérience internationale. Son entraîneur, Cesar Salas, s’est dit confiant sur les chances de son équipe, soulignant le bon rythme de l’équipe qui a remporté la médaille d’argent aux derniers Jeux d’Amérique centrale.

"Notre équipe est sur une bonne lancée après les Jeux d’Amérique centrale", a indiqué Salas. "Notre objectif est de nous qualifier pour le prochain tour, même si nous ne connaissons pas bien nos adversaires. Les joueurs sont prêts à relever le défi."

L’entraîneur d’Aruba, John van der Lee, semble quant à lui avoir une bonne idée de ce qui attend son équipe après avoir visionné de nombreuses vidéos du Costa Rica. Il a également personnellement étudié Curaçao lors de compétitions récentes.

"J’ai observé le Costa Rica et Curaçao, et je dirais que nous avons 90% de chances de progresser", estime Van der Lee. "Notre objectif est de rester ici pour le prochain tour, c’est la première chose que nous voulons faire. Nous jouerons les matchs les uns après les autres, mais toute l’équipe veut aller plus loin."

Hubert Petronia, à la tête de Curaçao, reconnaît les qualités du Costa Rica, qu’il désigne comme l’équipe à battre. "Nous ne sous-estimons pas Aruba ni Antigua-et-Barbuda, mais le Costa Rica est une très fort, donc il sera important d’obtenir un bon résultat contre eux", a admis Petronia. "Nous nous sommes entraînés dur et nous visons les finales. Les attentes des joueurs sont très élevées."

Benjamin Fritzroy, d’Antigua-et-Barbuda, admet ne pas être très informé sur les équipes de Curaçao et du Costa Rica, mais il se dit confiant sur le talent de son équipe.

"Nous nous sommes bien préparés et la plupart de nos joueurs jouent ensemble depuis près de cinq ans", indique Fritzroy. "Nous n’avons que deux joueurs de plus de 30 ans et presque tous les autres en ont moins de 25. L’un de nos joueurs (Colin Thomas) est basé aux États-Unis, il nous sera d’une grande aide."



 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news