Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

"Le changement est certes difficile, mais il est nécessaire" – Tom Hoff

 
Lausanne, Suisse, le 21 mai 2013 – Après l’annonce des équipes pour l’édition 2013 de la Ligue mondiale FIVB de volleyball, le légendaire volleyeur américain Tom Hoff a discuté avec FIVB.org de l’importance de cette compétition pour l’équipe nationale des États-Unis. Il indique aussi les équipes à surveiller.

"Au vu des équipes annoncées pour l’édition 2013 de la Ligue mondiale
FIVB de volleyball, la concurrence va être rude entre des équipes qui tablent sur un mélange de jeunesse et d'expérience, et des équipes qui sont en pleine reconstruction.

"J’ai hâte de voir Matt Anderson continuer à renforcer son jeu et à progresser en tant que leader afin d’accroître son influence sur les prestations de l’équipe et celles des autres joueurs. Je l’ai vu en salle de sport quand il était tout jeune et j’ai rapidement remarqué qu’il avait des qualités physiques très particulières qui pourraient lui permettre de décider de l’issue de matchs au plus haut niveau. J’ai hâte de le voir prendre de l’assurance et devenir un joueur décisif, dévoué à la cause de l’équipe des États-Unis pendant de nombreuses années.

"L’absence de Clay Stanley cette année va poser des problèmes à l’équipe des États-Unis. C’était un joueur très efficace et c’est une grosse perte au niveau international. Mais avec ce changement, l’équipe va devoir évoluer et faire sans lui. De jeunes joueurs ont là une occasion en or de prendre sa place.

"La Ligue mondiale consiste en des déplacements et entraînements intenses, sur des périodes courtes. Ce sera un vrai défi pour les jeunes de l’équipe des États-Unis, mais aussi pour l’entraîneur John Speraw. Son équipe devra faire face à un niveau de jeu tellement élevé tous les week-ends qu'il sera difficile de tout gérer sans prendre l'eau.

"La Team USA doit comprendre que le changement est certes difficile, mais il est nécessaire. Les changements apportés à l'équipe des États-Unis cette année ne sont pas forcément mauvais, mais le coach Speraw va devoir réfléchir à tout ça et modifier quelques éléments pour préparer son équipe.

"Il faudra également bien faire attention à la Russie. J’ai joué en Russie ces deux dernières années et je pense que cette équipe dispose d’un excellent noyau de joueurs qui sont arrivés à maturité en championnat et lors des derniers tournois FIVB. Les clubs de volley de ce pays jouent au plus au niveau, il y a beaucoup d’excellents joueurs, notamment des petits nouveaux qui commencent à s’imposer. Je suis heureux de voir qu’ils réussissent et je pense qu’ils vont continuer à progresser durant la saison 2013.

"J’avoue que je suis surpris que le groupe brésilien n’ait pas plus changé, malgré leur piètre performance en Ligue mondiale l’année dernière où ils n’ont même pas terminé parmi les cinq premiers. Ils ont quelques excellents joueurs, mais s’ils n’essaient pas de devenir la meilleure équipe, ils vont passer deux années à venir bien difficiles. Je pensais qu’ils allaient apporter des changements plus radicaux pour continuer à gagner, comme ils l’ont toujours fait.

"J’ai énormément de respect pour l’Argentine, pour les joueurs et leur entraîneur qui sont en train de transformer l’équipe en grosse écurie internationale. Avec un groupe aussi efficace composé de jeunes joueurs qui évoluent au plus haut niveau, l’Argentine est bien partie pour chambouler le classement mondial.

"Cuba a également la possibilité de gagner, à condition que l’équipe reste inchangée. Cette équipe regorge de jeunes athlètes incroyablement physiques qui ont énormément d’expérience internationale pour leur âge, ce qui les met en pleine confiance. Ce qui fait peur, c’est qu’ils commencent à le comprendre et à exploiter tout leur potentiel, tout en limitant leurs points faibles. C’est un outsider destiné au succès. Les États-Unis feraient bien de garder un œil sur eux cette saison."

Tom Hoff a été le capitaine de l’équipe américaine qui a décroché l’or aux Jeux olympiques de Pékin en 2008. Il a également aidé son équipe à obtenir le titre de Ligue mondiale FIVB de volleyball en 2008 et la deuxième place à la Coupe des Grands Champions FIVB de volleyball en 2005. Il a été membre des trois dernières équipes olympiques et, plus récemment, a fait partie du cadre d’entraînement américain lors du Championnat du monde FIVB 2010 de volleyball masculin en Italie. Actuellement retraité du volleyball, il travaille pour Predixion Software et consacre une partie de son temps à s’occuper de ses cinq filles à Laguna Niguel, Californie.

Autres billets de blogs FIVB

Andrea Zorzi - L'Italie, la Pologne, la Russie et le Brésil favoris de la Ligue mondiale 2013
Martin Laciga - Fuzhou et Shanghai, même combat ?

Natalie Cook – Une belle entame de saison
Sandra Pires – 2013 est une saison ouverte
Andrea Zorzi – Hâte de suivre l’action de la Ligue mondiale

Stacy Sykora – Une année de transition dans le volleyball féminin
Natalie Cook – Les Chinoises ont une carte à jouer en 2013
Hugh McCutcheon – Hugh McCutcheon optimiste à propos de l’entraîneur de l’équipe féminine américaine
Martin Laciga – Il est temps de passer la main aux jeunes
Tom Hoff – En volleyball, tout est possible



 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news