" /> Quarante et une Fédérations nationales participent au Séminaire sur le management de la CEV | FIVB - Headlines
Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

Quarante et une Fédérations nationales participent au Séminaire sur le management de la CEV

 
Le président de la CEV André Meyer lors du discours d’ouverture du Séminaire sur le management proposé par la Confédération européenne de volleyball du 3 au 4 mai
Luxembourg, le 3 mai 2013 – "Je tiens à vous souhaiter à tous la bienvenue dans ce séminaire qui devrait nous permettre de marquer durablement notre coopération pour le bien du volleyball comme du beach volley", a déclaré le président de la CEV André Meyer vendredi après-midi lors de l’ouverture officielle du Séminaire sur le management promu par la CEV et auquel assistent les présidents et secrétaires généraux de 41 des 55 Fédérations membre.

"Comme vous le savez, le volleyball est avant tout un sport d’équipe et ce séminaire a été pensé d’après cette réalité. Nous devons unir nos forces afin de poursuivre notre objectif commun, mais avant de passer à l’action, nous devons prendre le temps de nous réunir, de discuter et d’échanger nos idées", poursuivait M. Meyer. C’est donc dans cet état d’esprit que la CEV s’est tournée vers TSE Consulting, une société basée en Suisse et connue pour sa capacité à développer des stratégies permettant aux Fédérations nationales d’améliorer leur gestion et leur organisation, et qui les aide notamment de relever les différents défis auxquels elles sont confrontées au quotidien.

Lars Haue-Pedersen, directeur général de TSE Consulting, a pris la parole suite au discours d’ouverture du président de la CEV afin de rappeler les principaux objectifs du Séminaire sur le management et d’évoquer l’expérience accumulée par son entreprise auprès de la majorité des sports olympiques en Europe et ailleurs. "L’une des choses que nous avons découvertes, c’est que le sport est une affaire de personnes", expliquait-il. "De par la nature du sport, les personnes évoluant dans ce domaine ont de bonnes idées lorsqu’elles travaillent ensemble. En ce sens, ce séminaire peut s’avérer très précieux et j’espère que vous rentrerez chez vous munis de quelques bonnes idées", continuait Haue-Pedersen. "Nous devons viser haut et c’est pourquoi le principal sujet du séminaire sera le dépassement, car nous voulons vous permettre de découvrir quelque chose qui permettra d’améliorer radicalement le travail dans vos Fédérations respectives."

Mais qu’est-ce que le management sportif ? C’est justement la première question posée par Haue-Pedersen aux participants. "Les organisations sportives ne sont pas simplement des entités à mi-chemin entre l’entreprise et l’ONG. Cette définition n’est pas complète car les Fédérations nationales ne sont mues ni par le profit ni par un but ultime. Le sport est un monde extrêmement complexe et contrairement aux ONG telles que la Croix-Rouge ou Amnesty International, il n’a pas de véritable finalité. Une fois leur mission accomplie, les ONG devraient potentiellement cesser d’exister. De son côté, le sport est un type d’entreprise très particulier qui ne disparaîtra jamais."

Le séminaire a abordé quatre méthodes visant à améliorer la gestion au quotidien des Fédérations nationales et à les aider à réaliser des progrès conséquents en interne : 1) stratégie : développer une stratégie permettant d’obtenir de meilleurs résultats avec autant voire moins de ressources et trouver des idées nouvelles afin que les Fédérations s’inspirent les unes des autres ; 2) changement : qu’est-ce que les personnes concernées peuvent modifier pour obtenir un résultat différent et meilleur sachant qu’il n’existe pas de vérité applicable à tous et que chaque Fédération est différente ? ; 3) évaluation : les Fédérations doivent trouver un moyen d’évaluer leurs progrès le plus précisément possible ; 4) service : les Fédérations doivent voir leurs membres comme des clients et agir comme des fournisseurs de service plutôt que comme des organes institutionnels qui se limiteraient à gouverner leur sport en appliquant une série de règles.

"J’ai véritablement apprécié chaque moment de ce séminaire que j’ai trouvé très utile. Cela correspond à ma vision des choses et je vais rentrer avec de nombreuses remarques, notamment en ce qui concerne la façon dont ont été décrites les organisations sportives et les comparaisons effectuées avec les ONG et les entreprises", affirmait Hanne Iiskola-Kesonen, secrétaire générale de la Fédération finlandaise de volleyball depuis quatre ans, à la fin de la session de vendredi.

Le séminaire se poursuit samedi toute la journée et les participants seront ensuite invités à se rendre au gala organisé dans la soirée à l’abbaye de Neumünster afin de célébrer le 40e anniversaire de la CEV.




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news