Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

La Tunisie sur le toit de l’Afrique avec un neuvième titre junior

 

Tunis, Tunisie, le 9 mars 2013 – La Tunisie s’est octroyé un troisième titre africain consécutif, son neuvième au total, après être venue à bout de son adversaire traditionnel, l’Égypte, en finale du Championnat des nations africaines junior masculin. La Tunisie s’est imposée 3-1 (25-17, 22-25, 25-19, 25-21) chez elle, dans la salle Sidi Boussaid de Tunis, samedi.

La Tunisie assoit sa domination continentale avec désormais neuf sacres (1984, 1986, 1988, 1994, 1998, 2000, 2008, 2010 et 2013), loin devant l’Égypte et l’Algérie (deux titres) et du Maroc (un titre).

Le Rwanda est monté sur la troisième marche du podium grâce à sa victoire sur le Maroc 3-0 (27-25, 27-25, 25-21) en petite finale – soit une place de mieux que lors de l’édition 2010.

L’Algérie termine cinquième de la compétition après avoir battu la Libye 3-0 (26-24, 25-21, 25-18). La République démocratique du Congo s’adjuge la septième place à la suite de sa victoire contre son voisin du Congo Brazzaville 3-0 (25-19, 25-20, 25-21).

Le Comité de contrôle, représenté par Touria Aarab, Kalala, Hassan Ahmed et Howyda Mondy, a remis la coupe aux vainqueurs aux côtés du président du Comité local d’organisation Munir Benslimane et du représentant du ministère de la Jeunesse.

En atteignant les demi-finales, la Tunisie, l’Égypte, le Rwanda et le Maroc se sont octroyé les quatre places réservées aux pays africains pour le Championnat du monde FIVB qui se jouera en Turquie.

Finale

L’âge d’or se poursuit pour la Tunisie qui rafle son neuvième titre dans cette tranche d’âge en s’imposant face à son rival égyptien 3-1 (25-17, 22-25, 25-19, 25-21) en 96 minutes.

Les joueurs tunisiens s’appuyaient sur leurs puissants services offensifs pour perturber la défense égyptienne et prenaient l’avantage 8-5 au premier temps mort technique. Ils portaient ensuite leur avance à sept points en profitant de la désorganisation de la ligne arrière adverse (16-9 au deuxième temps mort). Grâce aux contres solides de Brahim Mohamed et Elyes Garfi, la Tunisie s’offrait plusieurs balles de set à 24-13, mais dans un sursaut d’orgueil, l’Égypte inscrivait quatre points avant de céder 25-17 en 23 minutes.

La deuxième manche repartait sur les mêmes bases et la Tunisie attaquait par Ousama Mrika et Malek Chekir (8-6). L’Égypte réagissait grâce aux contres de Mohamed Adel et s’appuyait sur des réceptions propres pour construire ses attaques avec Ahmed Said et l’ailier Islam Abelsamie : en récompense, les Égyptiens prenaient l’avantage pour la première fois de la partie (16-13 au temps mort). La Tunisie resserrait les rangs et revenait à 16-16, puis 20-20 et 22-22, mais laissait échapper trois points de suite et la manche 25-22.

L’Égypte poursuivait sur sa lancée dans le troisième set et menait 8-6 au premier temps mort grâce à des services propres et des attaques puissantes de Said et Islam sur les ailes ainsi que d’Adel au centre. Mais la Tunisie retrouvait ses contres et profitait des nombreuses erreurs des volleyeurs égyptiens pour mener 16-13 puis 19-14, contraignant l’entraîneur égyptien à demander une pause technique.

Dans la quatrième manche, l’Égypte ne lâchait pas le match et se concentrait sur sa réception et ses attaques pour mener 8-6 puis 13-11. C’était sans compter sur l’envie des Tunisiens : Garfi parait toutes les attaques et permettait aux siens de revenir à 15-15 et de prendre l’avantage 16-15 au deuxième temps mort. La Tunisie, poussée par son public, remportait alors le set 25-19 et le match 3?1.

Médaille de bronze

Le Rwanda a décroché la toute première médaille de son histoire en volleyball grâce à sa victoire 3-0 (27-25, 27-25, 25-21) contre le Maroc en 88 minutes.

Le premier set était très disputé, puisque les deux équipes se suivaient au point près jusqu’à 24-24. Le Rwanda faisait alors la différence et prenait l’avantage 27-25.

Le Maroc se ressaisissait dans la deuxième manche et contrait proprement les attaques rwandaises lancées par les ailiers, prenant rapidement quatre points d’avance (13-9). Mais les Rwandais passaient ensuite par leur attaquant Aimable Mutuyimana pour égaliser à 15-15. Les joueurs marocains, coupables de plusieurs fautes, laissaient filer la deuxième manche 27-25.

Dans le troisième set également, le Maroc prenait rapidement l’ascendant, mais le Rwanda, bien décidé à gagner sa médaille, améliorait sa défense et ses contres pour reprendre la main et remporter ce dernier set 25-21.

« J’ai laissé les joueurs principaux au repos pour la demi-finale contre l’Égypte parce qu’il aurait été de de toute façon difficile de les battre. Nous avons donc pu nous concentrer sur la troisième place et nous avons réussi à l’obtenir », a expliqué l’entraîneur du Rwanda, Bitok. « Je souhaite remercier le ministre des Sports du Rwanda pour avoir soutenu la jeune génération. Je remercie également le CAVB qui a réussi à obtenir quatre places africaines au lieu de deux pour les Championnats du monde. »

5e place

L’Algérie termine en cinquième position après sa belle victoire contre une équipe de Libye accrocheuse (26-24, 25-21, 25-18), au terme d’une rencontre haletante de 69 minutes. L’Algérie, qui a inscrit son nom au palmarès à deux reprises, se place donc en cinquième position devant la Libye.
 
7e place

La RD Congo s’est bien battue contre son voisin du Congo Brazzaville pour l’emporter 3-0 (25-19, 25-20, 25-21) grâce au travail des attaquants Masako Shesha et Banza Mboyi qui ont fait jaillir leurs smashes dans toutes les directions. Le match, qui a duré 70 minutes, a été serré, mais la régularité de la RD Congo a fini par payer.

Distinctions individuelles

Meilleur joueur : n° 14 Malek Chekir (Tunisie)
Meilleur serveur : n° 13 Mohamed Brahim (Tunisie)
Meilleur réceptionneur : n° 6 Reda Abdelmagid (Egypte)
Meilleur passeur : n° 2 Amine Zayani (Maroc)
Meilleur attaquant : n°  2 Aimable Mutuyimana (Rwanda)
Meilleur bloqueur : n° 17 Mohamed Adel (Égypte)
Meilleur libéro : n° 16 Tayeb Korbosli (Tunisie)

Résultats

Finale

Égypte – Tunisie 3-1 (25-17, 22-25, 25-19, 25-21)

Médaille de bronze
Rwanda – Maroc 3-0 (27-25, 27-25, 25-21)

5e et 6e places
Algérie – Libye 3-0 (26-24, 25-21, 25-18)

7e et 8e places
RD Congo – Congo Brazzaville 3-0 (25-19, 25-20, 25-21)

9e et 10e place, vendredi
Afrique du Sud – Sierra Leone 3-0 (25-16, 25-15, 25-21)

Classement final

1. Tunisie
2. Égypte
3. Rwanda
4. Maroc
5. Algérie
6. Libye
7. RD Congo
8. Congo Brazzaville
9. Afrique du Sud
10. 
Sierra Leone

Les joueurs tunisiens fêtent leur neuvième titre continental

 




 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news