Volleyball StoryChronological HighlightsBeach Volleyball OriginsRulesFundamentals
CompetitionsCalendarWorld RankingsOfficial RulesOfficial FormsVolleyball Story
CompetitionsPlayer BiosWorld RankingsRulesFormsBeach Volleyball OriginsRefereeing
Volleyball Cooperation Programme (VCP)Development CentresTechnical e-libraryTechnical Video EvaluationU-VolleyInternational CooperationMini/School VolleyballPark Volley
Contact l RSS RSS Facebook Twitter YouTube l Login
HEADLINES

Martin Laciga, pionnier du beach volley, part à la retraite

 
Martin Laciga a joué le deuxième plus grand nombre de tournois internationaux (216) derrière le triple champion du monde brésilien Emanuel Rego (225)

Berne, Suisse, le 30 janvier 2013 – Au bout de 18 ans, le rideau tombe sur la carrière internationale de Martin Laciga, le meilleur beach volleyeur que la Suisse ait connu. Laciga, qui prend sa retraite pour cause de blessures, laissera une empreinte durable sur le beach volley grâce aux nombreux succès qu’il a remportés sur le Circuit mondial FIVB.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes: numéro un avec son frère Paul en 1999, deuxième aux Championnats du monde de la FIVB la même année, triple champion d’Europe, deux fois vice-champion d’Europe, trois fois champion de Suisse, classé parmi les dix premiers lors de trois JO, sportif suisse de l’année en 1999, Martin Laciga a réalisé des performances d’exception pour le beach volley se son pays.

Avec 216 tournois internationaux de beach volley à son actif,
Martin Laciga est le deuxième volleyeur ayant le plus joué au monde derrière la légende brésilienne Emanuel Rego (225 tournois).

Il avait ouvert la voie du beach volley professionnel en Suisse
Depuis le milieu des années 1990, lorsque le beach volley est devenu un sport professionnel, les frères Laciga ont contribué à répandre la pratique de la discipline sur les terrains du monde entier. De 1995 à 2004, les deux frères se sont unis pour former la meilleure équipe de beach volley de Suisse. La médaille d’argent des Championnats du monde de la FIVB est venue les récompenser en 1999, après quoi ils ont pris part à trois Championnats du monde jusqu’en 2003. Suite à leur médaille de bronze aux Championnats d’Europe 1997, ils ont décroché l’or continental de 1998 à 2000 avant de terminer 2èmes en 2001 et en 2002. Ils se sont classés 5èmes lors des JO de Sydney en 2000 et d’Athènes quatre ans plus tard. Leurs chemins se sont écartés après la Grèce, Martin Laciga ayant joué avec Markus Egger en 2005-2006. En 2007, il a fait tandem avec Jan Schnider, en compagnie duquel il s’est qualifié pour les JO de Beijing où ils se classés 9èmes. En 2009, Martin Laciga a fait équipe avec le Brésilien Jefferson Bellaguarda, avant de rejoindre Jonas Weingart en 2011 dans le but – en fin de compte déçu - de se qualifier pour les JO de Londres en 2012.

Martin Laciga: «la santé d’abord»
Martin Laciga, 38 ans, a décidé de se retirer non pas par manque de résultats, mais par suite de blessures. Plusieurs problèmes aux genoux ces deux dernières années l’ont empêché de conserver un niveau de jeu suffisant: «J’aime toujours jouer, mais 20 ans au plus haut niveau laissent des traces. Ces quelques dernières années ont réellement pesé sur mes épaules. Il n’est pas facile de dire au revoir au sable après tant de temps», dit-il. «Mais en fin de compte, la santé passe avant tout».

Un Suisse en tête
Martin Laciga peut être heureux: «Les six victoires sur le Circuit mondial FIVB et les trois victoires en Europe de 1998 à 2000 sont les points forts de ma carrière, même si le fait d’avoir été numéro un mondial devant les Brésiliens et les Américains est quelque chose d’inimaginable pour un beach volleyeur suisse. Je n’oublie pas non plus le tournoi de Gstaad, qui a été chaque année un moment mémorable qui va me manquer».

En fait, seuls les JO ont laissé à Martin Laciga un souvenir mitigé: «Je n’oublierai jamais mes trois participations à Sydney, Athènes et Beijing, même si elles ont été pour moi une source de déception. A Atlanta en 1996, Paul et moi n’avions pas été sélectionnés; à Sydney, les Portugais Mais/Brenha ont fait le match le plus sidérant de leur carrière; à Athènes et à Beijing, nous avons été confrontés trop tôt aux futurs champions olympiques. Le souvenir le plus décevant restera sans doute Sydney, parce que nous partions favoris».

Un avenir indépendant
Soucieux de se paver le meilleur avenir possible, Martin Laciga vient de passer un diplôme de marketing et voudrait tirer le meilleur parti de sa connaissance du sport suisse. «Le beach volley m’a permis de vivre des expériences uniques, des succès incroyables, des émotions indescriptibles, mais aussi des moments drôles. Il m’a surtout permis de rencontrer la femme de ma vie! Le sport ouvre bien des portes…».





 Language(s)
   English
   French
   Spanish

Download highresolution

| More

LATEST HEADLINES

Latest news