F I V B  FEDERATION INTERNATIONALE DE VOLLEYBALL
PRESS RELEASE 29.08.2003

Back

Championnats du monde masculins des moins de 21 ans - La Russie et l'Iran éliminés lors d'une journée remplie de surprises

Téhéran, Iran, le 29 août 2003 - Lors d'une journée remplie de surprises majeures, le Brésil, la Bulgarie, la Corée du Sud et la Pologne se sont qualifiés pour les demi-finales de la 12e édition des Championnats du monde masculins des moins de 21 ans ayant lieu à Téhéran après des victoires fantastiques, respectivement sur l'Iran, la Russie, l'Allemagne et la Serbie et Monténégro

Ce fut un jour triste et un choc majeur pour le pays organisateur, qui faisait partie des favoris pour le titre, tout comme la Russie et le Brésil. Mais l'Iran avait la très difficile mission d'essayer de battre l'artillerie brésilienne. Malgré la présence de 13'000 fans, le Brésil a triomphé en trois sets secs (25-21, 25-20, 25-20).

La Bulgarie a causé l'un des bouleversements du tournoi quand elle a battu les poids lourds russes 3-1 (25-21, 16-26, 25-23, 25-19) à l'occasion d'un super match qui a vu Matey Kaziyski et Danail Milushev briller du côté des vainqueurs.

L'entraîneur bulgare BrunkoGavrolov était fier de cette victoire: "Nous étions confiants et calmes, et avons alors juste appliqué notre tactique pour gagner un match nerveux", a-t-il dit.

Dans les autres matches, la Corée du Sud a continué son superbe parcours avec à une victoire 3-2 (24-26, 25-21, 25-19, 23-25, 15-11) sur l'Allemagne. Dong-jin Kang, la superstar coréenne, a été l'homme du match en menant son équipe grâce à des attaques et des contres talentueux qui ont permis de gagner les points cruciaux.

"Kang a détruit nos espérances d'être en demi-finales", a dit l'entraîneur allemand Michael Warm. "C'est un merveilleux joueur et la cause principale du succès de son équipe."

Dans le dernier match des quarts de finale, la Serbie et Monténégro - la deuxième meilleure équipe jusqu'alors dans la compétition, derrière le Brésil - a été battue 3-1 (26-24, 25-23, 22-25, 25-23) par une équipe polonaise très technique et tactique, qui a pu compter sur une performance de très haut niveau de la superstar du match, Michal Winiarski.


Back