F I V B  FEDERATION INTERNATIONALE DE VOLLEYBALL
PRESS RELEASE 28.08.2003

Back

Championnats du monde masculins des moins de 21 ans - Le Brésil et l'Iran se rencontreront lors d'un tonitruant quart de finale

Téhéran, Iran, le 28 août 2003 - Les projecteurs seront braqués vendredi sur le tonitruant quart de finale entre le Brésil et l'Iran comptant pour les Championnats du monde masculins des moins de 21 ans ayant lieu à Téhéran. On attendait de ces deux formations qu'elles accomplissent un long chemin dans ce tournoi, le Brésil en tant que grandissime favori pour le titre, et l'Iran, habituellement poussé par plus de 10'000 spectateurs, mais pour l'une des deux, le parcours prendra fin vendredi.

Egalement au stade des quarts de finale, la Serbie et Monténégro, la seule équipe avec le Brésil à avoir enregistré quatre victoires d'affilée, rencontrera la Pologne, alors que la Russie, favorite derrière le Brésil, jouera la Bulgarie. La Corée, la surprise de ce tournoi, affrontera l'Allemagne.

Les quatre vainqueurs se qualifieront pour les demi-finales, alors que les perdants joueront entre eux pour l'attribution des places 5 à 8.

Après quatre jours de compétition, le Brésil et la Russie ont la meilleure cote, malgré une victoire historique du Brésil sur la Russie mercredi dans les matches qui opposaient les vainqueurs de poules. Mais, à ce qu'il paraît, cette rencontre était seulement considérée comme un échauffement par les Russes en vue de la vraie finale de dimanche attendue entre les deux équipes.

"Peu importe qui nous rencontrons, du moment que nous avançons en direction du trophée", a dit l'entraîneur russe Serguei Tsvetnov.

"Nous allons rencontrer une équipe constituée de six joueurs sur le terrain et 11'0000 supporters dans les tribunes, mais pour nous, cela revient au même, étant donné que nous sommes concentrés sur la coupe", a avoué l'entraîneur brésilien Antonio Lerbach.

En plus des deux favoris, la Serbie et Monténégro s'est glissée dans la peau du prétendant grâce à des performances régulières lors de ses quatre matches, ne perdant que trois sets en route - le deuxième meilleur record derrière le Brésil.

Beaucoup de joueurs se sont mis en évidence lors des matches de play-off, le plus important étant l'attaquant brésilien Samuel Fuchs, qui a grandement contribué à la victoire historique de son équipe sur la Russie. Le prometteur bulgare, l'attaquant volant Matey Kaziyski, qui a déjà joué avec l'équipe nationale senior, et son co-équipier Danail Milushev ont également impressionné, alors que le trio russe Denis Kalanine, Yurily Berezhko et Alexandre Abrossimov ont été des armes très efficaces à l'attaque.


Back