FIVB - Volleyball World League

Press release

Matt Anderson, une star au grand cœur


Les États-Unis de Matt Anderson affronteront la Russie vendredi et samedi

Lausanne, Suisse, le 4 juin 2014 – Avant les Championnats du monde de volleyball masculin en Pologne et féminin en Italie, FIVB.org vous présente plusieurs stars du parquet. Notre série en cinq parties se poursuit avec la belle histoire de l’attaquant Matthew Anderson.

Le volleyeur américain Matt Anderson arbore quatre tatouages sur son corps, dont un dédié à Tristan, son neveu de huit ans qui souffre d’autisme. "J’adore mon neveu et je veux faire tout mon possible pour montrer mon soutien pour lui et les enfants comme lui", explique Anderson dans une interview pour le magazine de la Fédération danoise de volleyball. "La pièce du puzzle est le symbole universel pour l’autisme. C’est pour ça que je me le suis fait tatouer sur le poignet droit : comme je passe beaucoup à la télévision, ça peut toucher et sensibiliser beaucoup de monde. On me demande souvent ce que ça représente, et ça me donne l’occasion de parler de mon neveu et des enfants autistes : c’est formidable."

Anderson aime à utiliser sa notoriété pour participer à la campagne mondiale de sensibilisation sur cette maladie. "Le pire, c’est la stigmatisation sociale qui l’accompagne. On ne peut pas vivre sa vie en se basant sur l’opinion des gens. Il faut faire ce qu’on estime être la bonne chose pour soi et sa famille. Il ne faut pas se laisser influencer par le regard des autres, mais vivre sa vie comme on l’entend."

À l’écouter, on ne peut pas s’empêcher de tracer un certain parallèle avec sa propre vie, car son parcours jusqu’aux sommets est loin d’avoir été un long fleuve tranquille. Son incroyable talent a été détecté très tôt, lorsqu’il jouait pour l’équipe de son lycée de West Seneca, avec qui il a aligné 17 victoires consécutives. Convoqué dans les différentes sélections juniors, il a ensuite été appelé en équipe A, avant de devoir relever le plus gros défi de sa vie. En 2009, Anderson a passé 14 jours à l’hôpital, victime d’une pneumonie. De retour de maladie, il a dû se battre pour gagner sa place dans une sélection dominée par les joueurs sacrés aux Jeux olympiques 2008.

"Les gars jouaient ensemble depuis au moins huit ans, alors que j’étais le petit jeune, le nouveau", se rappelait Anderson. "J’ai dû encaisser pas mal de sarcasme, et même si les joueurs prétendaient que c’était juste pour rire, ça me faisait beaucoup de mal. Je refusais ce statut de petit jeune, je le détestais, même. Ma rage bouillonnait à l’intérieur, alors je l’ai canalisée en bossant comme un fou, pour prouver que j’avais ma place dans cette équipe. Que je n’étais pas là à cause d’un coup de chance, mais que je le méritais."

Quelques années plus tard, ce joueur de 2m04 en a fait pleinement la démonstration. Et depuis 2011, il est systématiquement le meilleur marqueur de l’équipe des États-Unis. Lors de la première participation aux J.O, en 2012 (l’occasion d’un autre tatouage), il était le plus jeune volleyeur de l’effectif américain. Mais du haut de ses 25 ans, il en était également devenu l’un des joueurs clés. En 2012 et 2013, il a été élu Meilleur sportif en intérieur des États-Unis. "Il s’est battu pour obtenir sa place sur le terrain", déclarait l’ancien sélectionneur américain Alan Knipe. "Il possède un talent fou, mais c’est surtout un vrai bosseur. "

Anderson n’a pas peur d’apprendre, bien au contraire. C’est cette soif de savoir qui l’a d’ailleurs amené à beaucoup voyager, très tôt dans sa carrière : il a notamment joué en Corée et en Italie, avant de passer ces deux dernières saisons en Russie, au Zenit Kazan. Le club utilise même son image pour assurer sa promotion sur de gigantesques panneaux d’affichage, signe de son statut de star. Son efficacité offensive a permis à Kazan d’être sacré champion de Russie et d’atteindre la troisième place de la Ligue des champions européenne. Il a prolongé son contrat, même si la distance qui le sépare de son pays natal n’est pas forcément facile à vivre. Il utilise Skype pour parler à sa famille quasiment tous les jours et admet qu’elle lui manque beaucoup.

Sa famille se résume à sa mère, ses trois sœurs et son frère aîné. Son père est décédé en 2010, mais il en conserve un souvenir indélébile sur sa peau, sous la forme de ses dates de naissance et de mort. Lors de son dernier passage chez le tatoueur, il s’est offert un symbole d’amour, non seulement pour le volleyball, mais aussi pour tous ceux qui ont besoin de son aide. À l’image de son neveu Tristan, dont la mère a confié être impressionnée par Anderson : "Il est devenu bien plus fort, sur le terrain, mais surtout en tant qu’homme."


Découvrez nos quatre autres portraits des stars des Championnats du monde :
Georg Grozer, le Thor du volley
Brakocevic doit tout à sa maman
Dmitry Muserskiy, le phare du volley
Sheilla Castro, la gâchette brésilienne

Download highresolution

 Language(s)
   English
   French
   Spanish

| More

More press releases

   
18.12.2014 15:00:05
Year in review: Second World League triumph for USA
Lausanne, Switzerland, December 18, 2014 – The FIVB Volleyball World League provided thrills and spills across nine weeks of exciting action, celebrat... More...
24.07.2014 10:52:10
World League's top four USA, Brazil, Italy and Iran contribute to Dream Team
Lausanne, Switzerland, July 24, 2014 – USA outside hitter Taylor Sander topped the statistical charts to receive the highest individual honour in the ... More...
22.07.2014 16:16:30
Andrea Zorzi: Speed is at the heart of modern volleyball
Lausanne, Switzerland, July 22, 2014 - After the end of the 2014 FIVB Volleyball World League, former Italian champion Andrea Zorzi talked about the d... More...
22.07.2014 15:00:52
World League performances reshuffle world ranking
Lausanne, Switzerland, July 22, 2014 – The 2014 FIVB Volleyball World League has resulted in a reshuffle of the senior men’s world ranking, with Serbi... More...
21.07.2014 01:09:50
Talking Stats: USA join World League’s multiple gold medal club; Italy win back-to-back bronze
Lausanne, Switzerland, July 20, 2014 – USA secured their second gold medal in the competition and became the fourth nation to earn multiple gold medal... More...
21.07.2014 00:07:58
USA upset Brazil to claim second World League title
Florence, Italy, July 20, 2014 – USA, ranked fourth in the world, beat world No. 1 Brazil in four outstanding sets 3-1 (31-29, 21-25, 25-20, 25-23) to... More...
20.07.2014 23:04:47
Lee hails 'unbelievable' team after USA scoop gold medal
Florence, Italy, July 20, 2014 - USA's players hailed an "unbelievable" 3-1 win (31-29, 21-25, 25-20, 25-23) over world no.1 ranked Brazil in the Worl... More...
20.07.2014 22:58:12
Dynamic USA power past Brazil to grab World League gold
Florence, Italy, July 20, 2014 – USA stunned Brazil 3-1 (31-29, 21-25, 25-20, 25-23) to claim the gold medal at the FIVB World League Finals in Floren... More...
20.07.2014 19:19:49
We will go for gold soon, says Italy's Travica
Florence, Italy, July 20, 2014 – Italian setter Dragan Travica said that Italy can win a future tournament soon, after they claimed the bronze medal i... More...
20.07.2014 19:12:13
Italy claim second consecutive World League Finals bronze
Florence, Italy, July 20, 2014 - Italy claimed the bronze medal of the 2014 FIVB World League Finals, beating Iran 3-0 (25-22, 25-18, 25-22) in a sold... More...