FIVB - Volleyball World League

Press release

Marcel Gil, le regard sur l’horizon


Le volleyeur portugais de 2,06 m Marcel Gil (au centre) est également un excellent musicien

Lausanne, Suisse, le 3 juin 2014 – Marcel Keller Gil, qui fait partie de la génération montante du volley portugais, évoque sa passion pour ce sport et ses espoirs pour l'avenir au moment où son équipe joue ses premiers matchs dans la Poule E de la Ligue mondiale FIVB de volleyball.

À 24 ans à peine, Marcel compte déjà plus de 60 sélections en équipe du Portugal et fait partie des piliers de l’équipe dirigée par Hugo Silva. Le Portugal a remporté samedi son premier match de Ligue mondiale face à la République tchèque 3-1 (25-23, 19-25, 25-18, 25-20), avant de perdre dimanche dans la foulée contre ce même adversaire en trois sets secs (23-25, 18-25, 22-25). Pour ses prochains matchs de la Poule E, le Portugal se déplacera les 7 et 8 juin à Almere, aux Pays-Bas.

Né à Lisbonne le 8 mai 1990, Marcel rêve tout d’abord de devenir musicien. "Je me voyais toujours en musicien. Je voulais être batteur. J'aime la musique. Je me rappelle que j’avais commencé à prendre des leçons, mais à ce moment-là le volley est entré dans ma vie et a fini par bouleverser mes plans. Ce n’est que partie remise. J'aurai toujours le temps de revenir à la musique et je continue d’étudier de temps en temps. Parfois, quand l'occasion se présente, je m’arrange pour jouer dans des bars à Lisbonne, même si je n’ai jamais fait partie d’un groupe."

Cela n’empêche pourtant pas Marcel de développer rapidement une vraie passion pour le volley. Tout comme ses coéquipiers en équipe nationale Alexandre Ferreira et Ivo Casas, Marcel est un pur produit des centres nationaux de formation de son pays. "J'ai commencé à jouer au volleyball à l'école. J'étais un des meilleurs de ma classe et mon entraîneur m'a emmené au SL Benfica pour une détection organisée par le club en 2005. J'ai été choisi et j’ai évolué au club pendant deux saisons. C’est alors que la Fédération m'a sélectionné en équipe nationale M-16. La sélection s'entraînait à Carvalhos, Vila Nova de Gaia et Resende, où j'ai vécu, étudié et où je m’entraînais pendant l’année. C'était une réalité différente de celle à laquelle j’étais habitué. À ce moment-là, je jouais pour l'équipe nationale et pour le SC Espinho, mais je n’avais pas le statut professionnel. Après ça, j’ai joué pour l’Associação Académica de São Mamede, puis au Sporting Clube das Caldas, où j’ai intégré l’équipe première. Ça a été une formidable saison avec un formidable entraîneur."

Chez les seniors, Marcel part ensuite jouer en Espagne pour le Club Voleibol Pòrtol en 2010/2011. "Ma première expérience internationale a été bonne, c’était important pour moi. J'étais très jeune à ce moment-là et j'ai rencontré des joueurs qui m'ont beaucoup aidé, tout comme l'entraîneur. Ça m’a été très utile pour la suite."

En 2011/2012, Marcel retourne jouer au SC Espinho, alors entraîné par l’actuel sélectionneur de l’équipe du Portugal, Hugo Silva. Il contribue fortement à la réussite du club cette saison-là, avec un titre de champion du Portugal à la clé.

"Ce titre de champion remporté avec le Sporting Clube de Espinho il y a deux ans a sans doute été l'un des moments les plus remarquables de ma carrière sportive. Chaque championnat, chaque victoire laisse sa propre marque, mais ça a été un événement très spécial qui est venu couronner une saison très spéciale. Nous ne faisions pas partie des favoris au départ, mais à l’arrivée nous avons démontré qu'une équipe jeune était capable de renverser les pronostics. J'étais fraîchement arrivé d'Espagne, je ne savais pas vraiment ce que j’allais faire par la suite, mais cette saison s’est finalement très bien conclue pour moi."

La saison suivante, Marcel part en Allemagne, le pays d’origine de sa mère, pour rejoindre les rangs du RWE Bottrop et l’aider à remporter le titre en Bundesliga 2 – et à gagner par la même occasion son ticket pour l’élite allemande. Il ne sait pas à ce moment-là qu’il va au-devant de difficultés inattendues. "C'était une saison compliquée. En Allemagne, les choses ne sont pas allées dans le sens que j’attendais, le club avait quelques problèmes financiers et j'ai fini sans club en plein cœur de la saison. Heureusement, j’ai reçu quelques propositions du Portugal et j'ai rejoint Benfica, parce que c'est un club magnifique porteur d’un beau projet et qui ambitionnait de remporter le titre, ce que nous avons fait. Malgré tout, le temps que j’ai passé en Allemagne constitue une expérience forte que je ne suis pas près d’oublier."

Marcel ne sait pas forcément ce que l'avenir lui réserve, mais il espère bien jouer un jour dans l’un des meilleurs clubs du monde. "Je ne sais pas si je resterai au Portugal la saison prochaine. Pour l’instant je suis là, mais je pense qu’il vaut mieux que je saisisse une occasion de retourner jouer à l’étranger, dans un championnat plus fort et plus riche. Je compte jouer pour les meilleures équipes du monde, mais je ne suis pas obsédé par cela non plus. Je travaille dur chaque jour pour pouvoir un jour recevoir une offre d'un club italien ou russe."

Quand on évoque son style de jeu, Marcel souligne l’importance du fait de jouer pour son pays.

"Je ne suis pas vraiment du genre à rechercher la lumière, mais je fais mon boulot en attaque et au contre. J'aime être en place et concentré sur le contre et je crois que j’y suis assez performant. J’ai toujours pour objectif de participer aux phases finales des Championnats d’Europe et du monde, et aux Jeux olympiques bien sûr. Je pense que tôt ou tard notre équipe retrouvera le plus haut niveau et, qui sait, arrivera peut-être à remporter à nouveau une compétition, comme la Ligue européenne de la CEV en 2010. Désormais, je me fais une idée différente de ce qu’évoluer en équipe nationale veut dire."

"Quand j'étais plus jeune, j’avais un regard différent sur ce sport, parce que je n'étais pas très souvent appelé pour jouer. Maintenant, je suis un joueur important de l’équipe. Il est essentiel d’être dévoué à la tâche, d’être fiable et professionnel, et aussi concentré au maximum. Il est parfois difficile d’être là quotidiennement, de s’entraîner deux fois par jour, mais ça nous aide à nous améliorer. Le plus important, c’est d'aimer être là avec l’équipe et de représenter fièrement son pays."

Les adversaires du Portugal dans la Poule E de la Ligue mondiale FIVB de volleyball sont la République tchèque, la Corée du Sud et les Pays-Bas. "Heureusement, notre équipe a souvent joué en Ligue mondiale. Je crois que nous sommes plus expérimentés, plus solidaires à l’intérieur du groupe et plus confiants à l’abord de cette compétition, qui réunit les meilleures équipes nationales du monde et qui promet des déplacements stressants. Je crois que nous pouvons espérer progresser un peu plus chaque année. Nous tenterons de gagner beaucoup de matchs, tout est possible. Le fait de commencer à domicile (contre la République tchèque les 31 mai et 1er juin à Póvoa de Varzim) pourrait jouer un rôle très important si nous réussissons à gagner un des deux premiers matchs, voire les deux. Cela nous permettrait d’aborder les déplacements en ayant fait le plein de confiance."

Quand on lui demande ce qui l’intéresse en dehors du volley et de la musique, Marcel avoue que le fait de pouvoir se reposer et se relaxer est une chose très importante pour lui comme pour tout athlète de haut niveau. Il envisage la possibilité de devenir masseur kinésithérapeute pour sa reconversion. Mais pour l'instant, Marcel se concentre sur sa carrière de joueur. "J'ai le privilège de pouvoir jouer au volley tous les jours et je ne peux pas imaginer ma vie sans ça. C’est grâce au volley que j'ai eu l'occasion de rencontrer autant de personnes, de me faire autant de nouveaux amis. Le volleyball est une addiction et une passion !"

Download highresolution

 Language(s)
   English
   French
   Spanish

| More

More press releases

   
18.12.2014 15:00:05
Year in review: Second World League triumph for USA
Lausanne, Switzerland, December 18, 2014 – The FIVB Volleyball World League provided thrills and spills across nine weeks of exciting action, celebrat... More...
24.07.2014 10:52:10
World League's top four USA, Brazil, Italy and Iran contribute to Dream Team
Lausanne, Switzerland, July 24, 2014 – USA outside hitter Taylor Sander topped the statistical charts to receive the highest individual honour in the ... More...
22.07.2014 16:16:30
Andrea Zorzi: Speed is at the heart of modern volleyball
Lausanne, Switzerland, July 22, 2014 - After the end of the 2014 FIVB Volleyball World League, former Italian champion Andrea Zorzi talked about the d... More...
22.07.2014 15:00:52
World League performances reshuffle world ranking
Lausanne, Switzerland, July 22, 2014 – The 2014 FIVB Volleyball World League has resulted in a reshuffle of the senior men’s world ranking, with Serbi... More...
21.07.2014 01:09:50
Talking Stats: USA join World League’s multiple gold medal club; Italy win back-to-back bronze
Lausanne, Switzerland, July 20, 2014 – USA secured their second gold medal in the competition and became the fourth nation to earn multiple gold medal... More...
21.07.2014 00:07:58
USA upset Brazil to claim second World League title
Florence, Italy, July 20, 2014 – USA, ranked fourth in the world, beat world No. 1 Brazil in four outstanding sets 3-1 (31-29, 21-25, 25-20, 25-23) to... More...
20.07.2014 23:04:47
Lee hails 'unbelievable' team after USA scoop gold medal
Florence, Italy, July 20, 2014 - USA's players hailed an "unbelievable" 3-1 win (31-29, 21-25, 25-20, 25-23) over world no.1 ranked Brazil in the Worl... More...
20.07.2014 22:58:12
Dynamic USA power past Brazil to grab World League gold
Florence, Italy, July 20, 2014 – USA stunned Brazil 3-1 (31-29, 21-25, 25-20, 25-23) to claim the gold medal at the FIVB World League Finals in Floren... More...
20.07.2014 19:19:49
We will go for gold soon, says Italy's Travica
Florence, Italy, July 20, 2014 – Italian setter Dragan Travica said that Italy can win a future tournament soon, after they claimed the bronze medal i... More...
20.07.2014 19:12:13
Italy claim second consecutive World League Finals bronze
Florence, Italy, July 20, 2014 - Italy claimed the bronze medal of the 2014 FIVB World League Finals, beating Iran 3-0 (25-22, 25-18, 25-22) in a sold... More...