54
NORCECA
La trajectoire ascendante du volleyball féminin en République
dominicaine n’a pas dévié aux Jeux olympiques de Londres 2012 où
les Dominicaines ont terminé cinquièmes ex aequo, huit ans après
avoir partagé la onzième place lors de leur précédente apparition
olympique.
Après avoir perdu leurs trois premiers matches à Londres, elles ont rebondi
en battant la Grande-Bretagne, ainsi que l’Algérie avant de baisser pavillon
devant les États-Unis en quart de finale. Toutes ont reconnu qu’il s’agissait
là d’une belle sortie, et notamment Milagros Cabral leur capitaine de
34
ans. « Quel bonheur d’avoir pu arriver jusqu’en quart de finale », dit
cette dernière qui est Héroïne de la FIVB. « C’était notre premier objectif à
Londres et nous l’avons atteint ».
Dirigée depuis 2008 par l’entraîneur brésilien Marcos Kwiek, la République
dominicaine a sorti tout un tas de joueuses impressionnantes, notamment
Milagros Cabral à la tête du rêve dominicain
L’ailière dominicaine Milagros Cabral est une rescapée de la campagne
olympique d’Athènes 2004