27
nous devions mieux servir pour battre en brèche les schémas
préparés par (Lindsey) Berg pour ses contreuses centrales. Il nous
a fallu ensuite, en priorité, maîtriser Destinee Hooker, l’une des
meilleures attaquantes du monde, et surveiller les mouvements
de (Foluke) Akirandewo et de (Jordan) Larson ».
Sheilla fait notamment l’éloge de la passeuse Dani : « Comme
tout le monde, Danielle était nerveuse et elle a commencé à
jouer beaucoup trop sur moi alors que je n’arrivais pas à me
défaire du contre américain. Puis elle a changé d’option et a
Sur le podium, on s’abandonne complètement
Jaqueline a joué son meilleur match du tournoi en finale
où elle a inscrit 18 points
commencé à jouer beaucoup mieux, et même vraiment bien à partir du
deuxième set. Je pense qu’elle a livré une compétition extraordinaire,
ici à Londres ».
Le mot de la fin pour Fabiana qui résume ainsi la situation : « Je pense
que l’énergie que nous avions et que nous avons réussi à faire circuler
nous a apporté ce résultat mérité. Cette émotion me laisse sans voix.
Nous aimons cela, nous le vivons sur le terrain et en dehors. Les critiques
que nous avons essuyées au début nous ont permis d’avancer. Mais
nous n’avons jamais pensé à la deuxième place. Nous allons vraiment
savourer cela, c’est ça le Brésil ».