21
La Russie se retrouvait embarquée dans un nouveau match à suspense
en quarts de finale, mais il s’achevait cette fois par une défaite face au
Brésil, après six balles de match gaspillées, dans une rencontre qui dura
deux heures et trente-trois minutes. Malgré la performance de Liubov
Shashkova, meilleure marqueuse avec 28 points, les Sud-Américaines
finissaient par s’imposer, laissant Gamova, star de la campagne Héros de
la FIVB, à ses larmes.
Le Japon écartait de son côté la Chine 3-2, grâce à 33 points de Saori
Kimura. Dans le même temps, la Corée du Sud prenait place dans le
dernier carré pour la première fois depuis 1976, en battant l’Italie 3-1.
«
Elles ont absolument mérité leur victoire, reconnaissait Massimo
Barbolini, l’entraîneur italien. Elles ont mieux joué que nous dans tous
les secteurs. Mon équipe a réalisé un bon tournoi jusqu’ici, mais ce soir,
la Corée du Sud a mieux joué ». Enfin, dernière équipe qualifiée, les
Etats-Unis avalaient la République dominicaine, en trois sets secs.
Les deux dernières qualifiées se retrouvaient le 9 août en demi-finale
et, comme lors de leur premier match de poule, les Américaines
prenaient le meilleur, atomisant les Coréennes 3-0, dont 24 points de
Destinee Hooker. Le Brésil obtenait pour sa part une victoire encore
plus confortable sur le Japon. Les Brésiliennes allaient passer un test
autrement plus difficile en finale, mais comme en 2008, elles allaient
avoir réponse à tout.
Les résultats complets sont en page 60
Une attaque de la Chinoise Xu Yunli lors de la victoire contre la Corée du Sud
(3-2)
en poule, trois jours après son 25e anniversaire
Destinee Hooker toute retournée lors du quart de finale contre la République
dominicaine que les Etats-Unis ont gagné 3-0
La libero japonaise Yuko Sano a terminé
troisième du classement des manchettes
du tournoi et Meilleure marqueuse avec 207 points. « Nous tenons avec
Kim Yeon-Koung l’une des meilleures joueuses du monde », dit Kim
Hyung-Sil, l’entraîneur coréen. Elle a atteint la dimension mondiale et
permis au volleyball coréen de franchir un nouveau palier ».
Le tournoi avait débuté par les ratés du Brésil. Les championnes sortantes,
versées dans la poule B, avaient en effet perdu contre les Etats-Unis et
contre la Corée du Sud et avaient dû avoir recours à cinq sets pour
prendre le meilleur sur la Turquie et la Chine. À l’inverse, les Etats-Unis
avaient démarré pied au plancher avec cinq victoires consécutives dans
une poule qui voyait également la Chine et la Corée se qualifier. Dans
la poule A, la Russie avait assuré son billet devant l’Italie, le Japon et la
République dominicaine, au terme d’un dernier match mémorable face
à l’Italie, remporté par les Russes 3-2, avec 31 points de Gamova.
Les joueuses turques se regroupent lors de leurs premiers pas olympiques
à Londres
Les Serbes Stefana Velijkovic (No11) et Ivana Djerisilo montent au filet face à la
Turque Naz Aydemir, lors de la victoire de la Serbie 3-0 dans la poule B