17
Londres 2012 sur le site officiel de la FIVB
collectif solidaire et toucher aubut
»
La Brésilienne Virna Dias a
gagné le bronze à Atlanta
1996
et Sydney 2000, avant
de terminer quatrième à
Athènes 2004. Elle a remporté
le Grand Prix mondial FIVB
en 2004 et terminé deuxième
en 1999, année où elle a été
désignée Meilleure joueuse,
Meilleure réceptionneuse et
Meilleure marqueuse.
«
J’ai cru aux chances du Brésil depuis le début.
Elles étaient les championnes olympiques en titre
et elles ont prouvé pourquoi en finale contre les
États-Unis. Elles ont eu quelques soucis en début de
compétition, mais après le match contre la Russie,
j’ai su qu’elles allaient remporter le titre. J’ai joué
avec beaucoup de ces joueuses et j’en suis d’autant
plus contente pour elles. Cette médaille d’or, tout
comme celle de Pékin, a été le fruit de tout le travail
des équipes des années soixante, soixante-dix et
quatre-vingt.
Que réserve l’avenir ? Je pense que ça va se passer
comme à Pékin. Les joueuses les plus anciennes
vont se retirer et il faudra en trouver d’autres pour
les remplacer. C’est la raison pour laquelle il y a eu
des problèmes lors de ces quatre années. Mais Zé
Roberto, l’entraîneur, a tellement de talent qu’il a
réussi à mener finalement l’équipe jusqu’au bout.
Il y a aujourd’hui au Brésil beaucoup de nouvelles
joueuses qui en veulent, et je m’attends donc à ce
qu’il y ait des changements dans l’équipe, mais la
clé de tout cela, c’est la reconduction de Zé Roberto
à son poste. Il a fait un superbe travail et sait
motiver une équipe, j’en sais quelque chose puisque
j’ai évolué sous sa direction à Athènes. À mon avis,
la régularité est la meilleure politique ».