FIVB VolleyWorld 12/2013 - Français - page 8

«Il va nous falloir travailler si nous voulons battre toutes nos
adversaires», avait déclaré José Roberto Guimarães (Ze Roberto),
l’entraîneur des Brésiliennes, avant la compétition. «À l’exception
de la République dominicaine, nous allons affronter des
championnes continentales qui sont toutes de solides adversaires
et sont entraînées par un Brésilien».
«Le Japon est toujours une équipe difficile à jouer avec sa défense
et sa technique, alors que les championnes d’Asie thaïlandaises
posent toujours des problèmes aux équipes adverses. Il y a ensuite
les Etats-Unis et la Russie qui sont les équipes les plus fortes de la
compétition».
Bernardo Rezende, l’entraîneur des Brésiliens, était tout aussi
circonspect quant aux chances de son équipe et préférait parler
de celles de la Russie, victorieuse du Brésil en finale des Jeux
olympiques de Londres 2012, et lauréate de la Ligue mondiale FIVB
de volleyball 2013.
«Nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour préparer cette
compétition, puisque nous n’avons pu travailler ensemble que deux
semaines au Brésil», disait-il. «Cette épreuve nous offre une bonne
opportunité de tester quelques jeunes joueurs et de poursuivre le
développement de notre équipe».
«Je pense que la Russie est la favorite de ce tournoi, alors que
l’Italie marche également fort en ce moment. Attention aussi à
l’Iran qui a beaucoup progressé ces deux dernières années».
Rezende avait raison d’être prudent puisque la Russie a réitéré sa
victoire 3-2 des Jeux de Londres 2012 et mis à mal les espoirs du
Brésil lors du quatrième tour de la compétition disputée sous forme
de championnat. Toutefois, les Sud-Américains ont répondu par
La sixième édition de la Coupe du monde des Grands champions FIVB
de volleyball féminin s’est déroulé au Japon, du 12 au 17 novembre,
dans les villes de Nagoya et Tokyo et a été suivie peu après de la
Coupe du monde des Grands champions FIVB de volleyball masculin
qui a eu lieu du 19 au 24 novembre à Kyoto et Tokyo.
La compétition a mis aux prises six équipes, chez les hommes comme
chez les dames : le pays hôte, les quatre champions continentaux des
continents dont les équipes se sont le mieux classées lors des Jeux
olympiques précédents, et une équipe invitée, choisie conjointement
par la FIVB, la Fédération japonaise de volleyball (JVA) et la chaîne
Nippon Television Network Corporation (NTV). Confédération la
plus mal classée des cinq aux Jeux olympiques de 2012, l’Afrique ne
comptait pas de qualifié automatique.
Au départ de la compétition masculine, le Brésil était archi-favori,
fort de ses trois victoires dans la Coupe des Grands champions
quadriennale, en 1997, 2005, et la plus récente en 2009. Seuls
l’Italie et Cuba ont réussi à empêcher une totale mainmise de la
puissance sud-américaine sur la compétition, puisque la Coupe du
monde des Grands champions FIVB a été créée en 1993.
Leurs homologues féminines, qui espéraient ranger la Coupe du
monde des Grands champions dans leur palmarès aux côtés de leur
médaille d’or olympique de 2012 et du Grand prix mondial remporté
plus tôt dans l’année, ont déroulé le même scénario. En l’absence de
l’Italie, tenante du titre, la voie était libre pour les Brésiliennes pour
compléter leur vitrine avec leur seul trophée manquant.
Chez les femmes, le Brésil était opposé au pays hôte, le Japon, à la
Russie, à la République dominicaine, aux États-Unis et à la Thaïlande,
tandis que les hommes devaient affronter la Russie, championne
olympique, l’Italie, l’Iran, les États-Unis et le Japon.
COMMENT ELLES SE SONT QUALIFIÉES
FEMMES
BRÉSIL
Championnes continentales (CSV)
RÉPUBLIQUE
DOMINICAINE
Invitation délivrée conjointement
par la FIVB, la JVA et NTV
JAPON
Hôte
RUSSIE
Championnes continentales (CEV)
THAÏLANDE
Championnes continentales (AVC)
ÉTATS-UNIS
Championnes continentales (NORCECA)
COMMENT ILS SE SONT QUALIFIÉS
HOMMES
BRÉSIL
Champions continentaux (CSV)
IRAN
Champions continentaux (AVC)
ITALIE
Invitation délivrée conjointement
par la FIVB, la JVA et NTV
JAPON
Hôte
RUSSIE
Champions continentaux (CEV)
ÉTATS-UNIS
Champions continentaux (NORCECA)
EN COUVERTURE
COMPTE RENDU DE LA COUPE
DES GRAND CHAMPIONS
8
I,II,1,2,3,4,5,6,7 9,10,11,12,13,14,15,16,17,18,...24
Powered by FlippingBook