FIVB VolleyWorld 10/2013 - Français - page 18

Le VakifBank Istanbul, champion d’Europe, a tout donné pour s’élever
au rang de champion du monde. Devant les 2 000 supporters de la
Saalsporthalle de Zurich, les joueuses du club turc ont battu leurs
homologues sud-américaines et brésiliennes d’Unilever Volei en
trois sets secs (25-23, 27-25, 25-16) pour gagner leur tout premier
Championnat du monde FIVB des clubs.
Lors de ce match, Jovana Brakocevic, la vedette d’Istanbul, a inscrit
23 points dont trois contres et un ace. Ses partenaires Kirdar
Sonsirma Gözde, la capitaine de l’équipe, Christiane Fürst et Carolina
Costagrande ont contribué pour leur part au succès turc à hauteur de
14, sept et cinq points. Dans le camp adverse, la contreuse centrale
Carol s’est montrée la meilleure avec 12 points dont sept contres,
alors que Gabi en a totalisé 10.
«Ce fut un match exceptionnel», a souligné l’entraîneur Giovanni
Guidetti. «Les deux équipes ont évolué au plus haut niveau et offert
aux 2 000 spectateurs un duel de grande classe».
«Nous avons très bien joué en défense. Je suis fier de mes joueuses.
Une fois encore, elles ont fait preuve de passion et de combativité.
C’est une sensation merveilleuse».
Cette finale a permis aux deux équipes de se retrouver à nouveau
face à face après une première confrontation en phase de poule
gagnée 3-1 par Istanbul. L’équipe turque avait également battu Iowa
Ice dans sa poule avant de se défaire de Guangdong Evergrande en
demi-finale.
«Je suis très fière de mon
équipe. L’Unilever Volei est
une équipe vraiment solide
qui a bien joué aujourd’hui
mais nous avons effectué
une prestation collective
exceptionnelle»,
Kirdar Sonsirma Gözde, capitaine du VakifBank Istanbul.
«En début de rencontre, nous n’avons pas été bons en attaque et
en réception, mais nous avons bien renversé la vapeur. Nous ne
craignons personne. Je ne m’explique pas notre domination en
Turquie, en Ligue des champions et ici, au Championnat du monde
des clubs. Je pense que le mot «famille» nous décrit au mieux».
Après sa défaite en demi-finale, Guangdong a bien rebondi pour
s’emparer de la troisième place en battant ses hôtes du Volero
Zurich 3-1 (24-26, 25-23, 25-18, 25-21) au terme d’un match serré.
L’équipe chinoise s’est ainsi engouffrée dans la nouvelle voie initiée
en 2013 avec l’aide de «Jenny» Lang Ping, également entraîneur de
l’équipe nationale.
«Mes joueuses se connaissent mieux maintenant et nous avons
commencé à progresser», a souligné Lang Ping. «La grande différence
entre le premier match contre le Volero Zurich et celui-ci, c’est que
nous connaissions mieux nos adversaires».
De l’autre côté de l’Atlantique, à Betim dans l’état brésilien de Minas
Gerais où avait lieu le Championnat du monde des clubs masculin, les
supporters locaux ont été comblés.
GROS PLAN 1
18
I...,8,9,10,11,12,13,14,15,16,17 19,20,21,22,23,24,25,26,27,...28
Powered by FlippingBook