FIVB VolleyWorld 10/2013 - Français - page 14

La Chine finit
par dicter sa loi
en Thaïlande
Si la Chine n’a pas entamé le Championnat du monde FIVB
M-18 filles comme elle l’aurait souhaité, elle l’a assurément
terminé de manière grandiose à Nakhon Ratchasima en
Thaïlande.
VolleyWorld
revient sur la compétition.
En finale, la Chine n’a pas traîné : elle a balayé les Etats-Unis 3-0 (25-
16, 25-21, 25-23) au Chatchai Hall pour décrocher le titre mondial
M-18 filles pour la quatrième fois, dépassant ainsi le Brésil dans les
annales.
Ce titre rejoint ceux de 2001, 2003 et 2007 auxquels il faut ajouter un
autre podium depuis la création du Championnat du monde M-18.
Xinyue Yuan a été élue Meilleure joueuse du tournoi et elle a
maintenu sa forme remarquable en finale en signant le meilleur total
avec 16 points, juste devant Yunlu Wang, 14.
«Je suis très contente que nous ayons gagné aujourd’hui», a déclaré
Sun Haiping, la capitaine chinoise. «Nous avons disputé notre
meilleur match de la compétition, en montrant de belles aptitudes et
de la passion. Nous avons pu contrôler le match d’un bout à l’autre».
Et pourtant, après les deux premiers matches perdus face au Japon
(3-2), puis la Pologne (3-1), qui aurait misé sur la Chine pour le titre ?
Mais elle s’est bien reprise en battant la Grèce (3-1), puis l’Argentine
(3-0) pour sortir de sa poule en troisième position et affronter en
huitièmes la Thaïlande, pays hôte, éliminé dans la foulée par 3 à 0.
À ce moment-là, les Chinoises avaient trouvé le bon rythme, même
si la République dominicaine allait leur donner du fil à retordre en
quart, avant de s’incliner 3-2. Il leur a fallu à nouveau cinq sets en
demi-finale pour venir à bout du Pérou avant d’atteindre leur forme
optimale contre les USA.
«Nous avons très bien joué», a indiqué l’entraîneur Dong Ruijun avec
sa modestie habituelle. «Tout le monde a bien joué et nous avons
atteint notre objectif de belle manière».
«Mon équipe a réalisé sa
meilleure prestation dans
cette compétition et nos
joueuses ont beaucoup
appris pour les futurs
tournois».
Dong Ruijun, entraîneur Chinois
Malgré la défaite, les Américaines ont pu se consoler en apprenant
qu’elles avaient obtenu le meilleur résultat de leur pays dans les
annales de la compétition.
En outre, Jordyn Poulter a été élue Meilleure passeuse et Audriana
Fitzmorris, Meilleure contreuse centrale, a égalité avec Xinyue Yuan.
REPORTAGE 4
14
I...,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13 15,16,17,18,19,20,21,22,23,24,...28
Powered by FlippingBook