FIVB VolleyWorld 10/2013 - Français - page 10

L’équipe M-20 de Chine a affiché une forme olympique sur la
route du titre du Championnat du monde FIVB M-20 féminin.
VolleyWorld
revient sur un tournoi à l’issue duquel l’équipe de
Xu Jiande a décroché l’or sans concéder le moindre set.
«Ce n’est que le fruit d’un travail acharné». L’entraîneur chinois Xu
Jiande était quelque peu minimaliste pour résumer le secret du succès
de son équipe. Au vu de la réussite des Chinoises à Brno, en République
tchèque, on peut simplement s’interroger sur la quantité de travail qu’il
leur a fallu pour gagner le titre.
Après avoir traversé le tournoi sans concéder un seul set, la Chine a
montré qu’elle évoluait un cran au-dessus des autres en battant le
Japon en finale 3-0 (25-13, 25-17, 25-15).
La Chine venait de boucler son parcours sur le score record de 24 sets à
rien et 8 victoires en autant de matches pour obtenir son premier titre
mondial M-20 depuis 1995.
Ting Zhu a été élue Meilleure joueuse et a terminé première du
classement des marqueuses avec 167 points, à égalité avec la
Dominicaine Elizabeth Martinez. En finale, Ting a inscrit 26 points et
devant les 4 000 spectateurs enthousiastes de la Kajot Arena, elle a
même eu le mot de la fin grâce à un superbe contre victorieux.
«Nous sommes heureux du résultat de ce soir», a déclaré Xu après la
finale. «Le Japon était l’une des plus petites équipes par la taille, mais
ses joueuses ont joué avec cœur et n’ont jamais baissé les bras. Le
succès de la Chine ne doit rien à une quelconque formule secrète. Il
n’est que le fruit d’un travail acharné».
Pour le Japon, cette place de finaliste a constitué un résultat surprenant
si on considère qu’au début de la compétition, il pointait au neuvième
rang mondial. Pour parvenir en finale, les Japonaises ont battu la
Score parfait pour la Chine
qui voit la vie en rose
Turquie et l’Italie, montrant un réservoir de joueuses très fourni. Cette
deuxième place constitue leur première apparition sur le podium
des M-20 depuis 1985 à Milan où elles avaient obtenu la même
récompense.
«
Félicitations à la Chine,
elle mérite sa première
place après son parcours
exceptionnel ici à Brno.
»
Yasuhiro Fukuda, entraîneur nippon
«Nous avons beaucoup appris durant ce tournoi. Nous ne pensions pas
aller aussi loin mais chaque match remporté nous a permis de grandir
un peu plus. Au final, notre solidité défensive et notre travail collectif
exceptionnel ont payé».
Pour la troisième place, le Brésil a dominé l’Italie 3-0 (28-26, 25-21,
25-18).
Les Sud-Américaines ont ainsi poursuivi leur formidable moisson
avec cette troisième place. Présentes lors de chaque édition du
Championnat du monde M-20, elles comptent désormais 12 médailles
en 17 participations : six d’or, quatre d’argent et deux de bronze.
«Nous voulions l’or», a souligné Rosamaria Montibeller, la capitaine
brésilienne, «mais nous sommes très heureuses de cette médaille de
bronze».
REPORTAGE 2
10
I...,II,1,2,3,4,5,6,7,8,9 11,12,13,14,15,16,17,18,19,20,...28
Powered by FlippingBook