FIVB VolleyWorld 9/2013 - Français - page 13

«Nous n’avons pas tellement
bien joué, notamment dans les
trois premiers sets. Je ne sais
pas pourquoi. Peut-être que les
filles pensaient qu’elles n’auraient
besoin que de deux sets. Quand on
n’est pas concentré sur le jeu, on
ne peut pas bien faire. Après cela,
nous avons beaucoup mieux joué
et notre tâche en a été facilitée».
Zoran Terzic, l’entraîneur de la Serbie,
est ravi de la troisième place, mais aurait
préféré une manière beaucoup moins
stressante de s’en emparer.
«Nous avons fait le maximum.
Notre équipe a fait du bon boulot.
Nous avons énormément appris et
constaté que le talent ne manque
pas chez nos jeunes joueuses.
Nous savons désormais ce qu’il
faut travailler dans le futur. Il
y a en effet des tas de secteurs
susceptibles d’être améliorés».
«Jenny» Lang Ping, l’entraîneur de
la Chine, regarde vers le futur avec
optimisme après le premier accessit
obtenu par son équipe.
«C’était le dernier jour, et nous voulions vraiment gagner, mais
l’équipe a commis des fautes sur des points importants. il est donc
logique qu’en laissant passer les occasions, elle ne gagne pas. Cela
dit, ce tournoi, qui a permis aux jeunes joueuses d’affronter les
meilleures formations du monde, sera précieux pour l’équipe».
Masayoshi Manabe, l’entraîneur du Japon, ne peut cacher sa déception d’avoir
terminé par une défaite.
«La semaine a été éprouvante.
Nous avons perdu quatre matches
de suite. Nous savions que
nous affronterions une équipe
japonaise très solide et je suis
très content de la manière dont
mon équipe s’est battue. Les filles
n’ont rien lâché et chacune des
14 joueuses a apporté sa pierre à
l’édifice».
Karch Kiraly, l’entraîneur américain,
s’arrête sur les points positifs alors que
les États-Unis ont perdu leur titre du
Grand Prix.
13
I...,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12 14,15,16,17,18,19,20,21,22,23,...26
Powered by FlippingBook