même, elles renversèrent la vapeur et s’octroyèrent à leur tour une
balle de match.
Borger et Büthe n’allaient cependant pas faire allégeance si facilement
et elles en sauvèrent cinq. Sur la sixième toutefois, les Chinoises
conclurent et ajoutèrent le titre mondial à la double troisième place
qu’elles avaient obtenue à Rome 2011 et aux Jeux olympiques de
Beijing 2008.
«
Nous ne savions pas grand-chose de l’équipe allemande », a indiqué
Zhang Xi. « C’était la première fois que nous les affrontions et il nous
a fallu chercher comment jouer contre elles. Le match a été très serré
à la fin. Je pense que nous avons vraiment grandi mentalement. »
Les Néerlandais Alexander Brouwer et Robert Meeuwsen ont déjoué tous
les pronostics pour parvenir au sommet de la compétition masculine
Chen Xue et Zhang Xi sont devenues les premières Chinoises sacrées
championnes du monde
« 
Nous ne savions pas si nous allions bien jouer [en finale], car cela
n’avait pas été le cas lors de nos premières rencontres », dit Xue, une
fois la victoire en poche. « Mais nous avons progressé match après
match au cours de la compétition ».
En finale, Karla Borger et Britta Büthe, qui lorgnaient elles aussi vers
un premier titre mondial, ont fait preuve d’un esprit de défiance
typiquement allemand pour donner à Xue et Zhang Xi encore
plus de fil à retordre qu’aucune autre équipe auparavant. De fait,
les Allemandes héritaient de la première balle de match, mais une
fois encore, au plus fort de la tempête avec un public déchaîné et
de l’adrénaline à foison, les Chinoises restèrent plus calmes que
n’importe lequel des 9 000 spectateurs pour sauver le point. Mieux
11