FIVB Volleyball Women's World Championship 2014

Press release

Présentation 2014 - La Russie vise le triplé au Championnat du monde féminin


Le Nicaragua fait partie des 141 pays participant au processus de qualification pour le Mondial féminin

Lausanne, Suisse, le 2 janvier 2014 - L'or olympique, le Grand Prix mondial et la Coupe des Grands Champions : les Brésiliennes ont remporté tous les titres qui s'offraient à elles ces derniers mois. On ne voit donc pas comment le tout premier titre pourrait échapper aux Sud-américaines lors du prochain Championnat du monde. En effet, il est fort probable, au vu des derniers résultats, que la disette prenne fin pour le Brésil lors du prochain point culminant de la saison 2014, à savoir le Championnat du monde FIVB de volleyball féminin qui se déroulera en Italie du 23 septembre au 12 octobre.

"Après la saison de rêve que nous avons réalisée en 2013, il va sans dire que nous sommes prêts à nous battre pour obtenir ce titre", confiait l'entraîneur brésilien Ze Roberto. Cependant, l'histoire du Championnat du monde justifie la détermination qui anime Ze Roberto avant de livrer un véritable combat face à des adversaires en particulier : les championnes en titre russes. Les talentueuses Russes se sont imposées face aux Brésiliennes en finale des Championnats du monde 2006 et 2010. Les Brésiliennes n'ont donc jamais fait mieux que la médaille d'argent, obtenue à trois reprises (dont 1994) en Championnat du monde. "Jouer la Russie n'est jamais facile. Ses joueuses sont très douées. Leur sélectionneur a cependant dû composer avec l'absence de nombreuses joueuses majeures ces derniers temps", estimait Ze Roberto concernant les éternelles rivales des Auriverde.

Compte tenu des absences de plusieurs de ses cadres, la Russie a dû se "contenter" du titre au Championnat d'Europe 2013 : les Russes ne sont pas parvenues à se qualifier pour la phase finale du Grand Prix et n'ont toujours pas réussi à monter sur un podium de Coupe des Grands Champions. La précieuse Lioubov Sokolova-Shashkova a réintégré l'équipe nationale lors des dernières compétitions. De plus, avec ce formidable triplé en ligne de mire, le prochain Mondial en Italie pourrait assister au retour d'une des plus grandes joueuses de tous les temps : Ekaterina Gamova (2m02). Sa possible participation alimente toutes les conversations entre amateurs de volleyball russes.

"Ça pourrait prendre un certain temps", temporisait son sélectionneur Yury Marichev. "Nous devons encore discuter un peu avec Ekaterina, et nous prendrons une décision ensuite. Cette année, elle est encore la leader de son équipe. Gamova est une des meilleures joueuses de la Super League." Alexander Yamremenko, secrétaire général de la Fédération russe de volleyball veut allier expérience et jeunesse au sein de son groupe : "Nous sommes entrés dans une ère de longévité dans le sport. Je pense qu'un volleyeur est en pleine possession de ses moyens à 30 ans. Luba est un atout pour l'équipe russe. En ce qui concerne Gamova, elle ne voulait plus évoluer en sélection, mais elle a changé d'avis."

Les volleyeuses russes ont une réputation à défendre : celle de meilleure nation de toute l'histoire du Championnat du monde. Si l'on tient compte des titres remportés par l'ex-Union soviétique, leur pays a en effet décroché sept titres. Cuba et le Japon ont tous les deux remporté le trophée trois fois, la Chine à deux reprises, et l'Italie, qui accueillera la prochaine édition, une fois (en 2002). La Squadra Azzurra a intégré de nombreuses nouvelles joueuses et construit son équipe autour de Valentina Diouf, qui a terminé meilleure marqueuse de la phase finale du Grand Prix mondial avec 110 points.

La Chine figure parmi les favoris du tournoi, après sa deuxième place au Grand Prix mondial derrière le Brésil. L'équipe a fait de remarquables progrès en peu de temps sous la houlette de la revenante "Jenny" Lang Ping, qui avait décroché l'argent en tant qu'entraîneur de l'équipe des États-Unis aux Jeux olympiques de Pékin en 2008. Le Japon a également de nouveau le vent en poupe et ne s'est incliné qu'en final de la Coupe des Grands Champions face au Brésil (0-3). Les Nippones ont beaucoup progressé techniquement ces dernières années, surtout après leur médaille de bronze aux Jeux olympiques de Londres. "C'est une équipe très technique dont on se méfie beaucoup. Elle représente une menace pour nous, surtout pour les prochains Jeux olympiques de Rio 2016", déclarait Ze Roberto concernant les Asiatiques. "Elles ont soif de titres, car leur dernière médaille d'or remonte au Championnat du monde de 1974."

Il faudra bien sûr compter avec les États-Unis, médaillées d'argent olympique et deuxièmes de l'édition 2002. Néanmoins, l'équipe du légendaire Karch Kiraly doit d'abord assurer sa qualification. Les cinq tournois éliminatoires de la Confédération NORCECA (regroupant chacun quatre équipes) n'auront lieu qu'à partir de mai. Le vainqueur de chaque groupe se qualifiera pour le Championnat du monde, alors que les deuxièmes de poules prendront part à des barrages pour décrocher un ultime ticket du 2 au 7 juillet. Les tournois débutent avec la nouvelle année en Afrique où les deux tickets disponibles pour le Mondial seront attribués au terme de deux tournois regroupant chacun sept équipes. En Europe, les affaires ne traîneront pas avec des tournois prévus en Turquie, Azerbaïdjan, Pologne, Croatie et Bulgarie du 3 au 5 janvier. Les cinq vainqueurs de poules ainsi que les deux meilleurs deuxièmes se rendront en Italie. 

Neuf pays sont déjà assurés de participer à l’événement : l'Italie (pays hôte), la Russie (championne en titre), l'Allemagne, le Brésil, l'Argentine, le Japon, la Chine, la Thaïlande et le Kazakhstan. Si 101 équipes avaient participé à la course à la qualification pour le Championnat du monde 2010, ce sont aujourd'hui 141 nations qui s'apprêtent à en découdre. 

L'Italie, une des plus grandes nations du volleyball, accueillera le tournoi féminin pour la première fois, après avoir accueilli le Mondial masculin en 2010. Six villes ont été retenues pour accueillir les meilleures volleyeuses de la planète : Rome, Trieste, Vérone, Bari, Modène et Milan.

Vingt-quatre équipes participeront au Championnat du monde FIVB de volleyball féminin. Celles-ci seront réparties en quatre poules de six équipes lors du premier tour. Chaque équipe affrontera les autres équipes qui constituent sa poule durant cinq jours (trois matchs par jour), les quatre villes (Rome, Trieste, Bari et Vérone) accueillant une poule différente. Les quatre meilleures équipes de chaque poule se qualifieront pour le deuxième tour (à Bari, Trieste, Vérone et Modène) lors duquel les 16 équipes seront réparties dans deux groupes de huit (deux premiers des Poules A et B, troisièmes et quatrièmes des Poules C et D, et inversement dans l'autre poule).

Les trois premières équipes des deux poules se qualifieront pour le 3e tour, où les deux vainqueurs seront reversés dans deux groupes différents, alors qu'un tirage au sort aura lieu pour la répartition des deuxièmes et troisièmes. Le troisième et dernier tour verra toutes les équipes s'affronter dans leurs poules respectives. Les deux premières équipes de chaque poule accéderont en demi-finales, la finale étant prévue à Milan le 12 octobre. Ce jour marquera-t-il le premier titre de championne du monde des Brésiliennes ?

Download highresolution

 Language(s)
   English
   French
   Spanish

| More

More press releases

   
01.09.2014 16:28:12
The World Championships lands in schools, the training course for teachers begins.
Milan, Italy, September 1, 2014 - School teachers in Lombardia learn about volleyball: from September 2 to September 4, “Centro Fipav Pavesi“ of Milan... More...
29.08.2014 18:06:48
Countdown to World Champs gains momentum in Trieste
Trieste, Italy, August 29, 2014 – “It’s really exciting - also from my personal point of view - to host in Trieste the FIVB Volleyball Women’s World C... More...
23.08.2014 08:20:17
FIVB Women's team wrap up Grand Prix, turn focus to World Championships
Lausanne, Switzerland, August 23, 2014 – As the top women’s volleyball teams in the world wrap up their FIVB Volleyball World Grand Prix run, fans can... More...
21.08.2014 23:32:08
Trieste looks forward to hosting world's best teams
Trieste, Italy, August 21, 2014 – The countdown to the FIVB Volleyball Women’s World Championship Italy 2014 has started. With just one month remainin... More...
21.08.2014 23:14:06
Top fund manager reveals volleyball background
Trieste, Italy, August 21, 2014 - Marcello Clarich, who currently chairs a well-known banking institution, the Fondazione Monte dei Paschi di Siena, h... More...
18.08.2014 16:37:50
Fans in Bari show their passion
Bari, Italy, August 18, 2014 - The local Organising Committee of the FIVB Volleyball Women’s World Championship Italy 2014 in Bari has initiated a con... More...
16.08.2014 20:44:28
Trophy tour lands in Copacabana beach
Rio de Janeiro, Brazil, August 16, 2014 – Copacabana Beach had a special attraction on Saturday, as the FIVB Volleyball World Championship trophies ma... More...
14.08.2014 10:24:06
1998: Hat-trick gold winners Italy and Cuba successfully defend their titles
Lausanne, Switzerland, August 14, 2014 - In 1998, the two FIVB World Championships were held in the same country again for the first time in 24 years.... More...
14.08.2014 00:22:30
Leading scientist Mauro Giacca impatient to see World Championship matches in Trieste
Trieste, Italy, August 14, 2014 - Mauro Giacca, who is the Managing Director of the International Centre for Genetic Engineering and Biotechnology (IC... More...
07.08.2014 09:50:20
1994: Cuba and Italy claim World Championship titles
Lausanne, Switzerland, August 7, 2014 - Russia and reunified Germany lined up under new names for the first time at the 1994 FIVB Volleyball World Cha... More...