F I V B  FEDERATION INTERNATIONALE DE VOLLEYBALL
PRESS RELEASE 14.05.2003

Back

La Ligue mondiale FIVB dotée de 15 millions de dollars Départ anticipé pour le groupe D; action garantie dans les manches inter

Lausanne, Suisse, le 14 mai 2003 - La Ligue mondiale dotée de 15 millions de dollars, le principal événement annuel masculin de la Fédération Internationale de Volleyball, démarre ce week-end avec deux matches passionnants du groupe D, qui, pour des raisons logistiques, commence une semaine avant les trois autres groupes. La France, médaillée de bronze aux Championnats du monde affrontera le nouveau venu de la Ligue mondiale, la République Tchèque, alors que la Grèce, qui s'affaire à modeler son équipe avant les Jeux olympiques d'Athènes 2004, recevra le Japon. Avant que la manche intercontinentale ne soit pleinement lancée, soit une semaine plus tard, la question la plus régulièrement posée consiste déjà à savoir si la Russie est en mesure de conserver son titre, dans ce qui est devenu une bataille d'usure entre les forces en présence traditionnelles de ce sport, désormais remises en question par les jeunes, effrontées et très talentueuses nouvelles équipes qui redistribuent les cartes de la compétition internationale. A la Russie s'ajoutent les champions du monde brésiliens, les champions olympiques de Serbie et Monténégro, l'Italie, l'équipe la plus performante de tous les temps en Ligue mondiale, la créative équipe de France, l'émergence du Portugal et de la Pologne, l'hôte des finales, l'Espagne, l'ambitieuse Grèce, ainsi que sept autres équipes d'élite. La scène est donc prête pour accueillir les grands moments du volleyball. Les trois groupes restants débuteront le 23 mai. Le tenant du titre, la Russie, avec dans ses rangs des stars comme Pavel Abramov, Alexei Koulechov et Vadim Khamouttskikh, l'Espagne, le Venezuela et la Pologne pimenteront les actions du groupe A. Le groupe B opposera les champions du monde brésiliens à l'Italie, qui brille désormais sous la houlette de son nouvel entraîneur Gian Paolo Montali et est déterminée à réaffirmer sa domination. Le Portugal et l'Allemagne ont aussi le potentiel permettant de causer une surprise dans ce qui sera l'un des plus intéressants groupes de cette manche intercontinentale. La Serbie et Monténégro, troisième l'année passée, est le solide favori du groupe C, alors que la Bulgarie, une jeune équipe cubaine et les Pays-Bas devraient s'adonner à un combat passionnant pour la place qualificative restante. Et le groupe D devrait voir les créatifs mais encore imprévisibles français, qui se sont qualifiés pour le Championnat d'Europe la semaine dernière, mener la bal; le Japon, la République Tchèque et la Grèce se disputant la place qualificative restante pour les finales de Madrid. Cette édition de la Ligue mondiale est l'occasion idéale pour les meilleures équipes de jauger l'opposition avant une série de Championnats continentaux et la Coupe du monde au Japon, où les trois premiers se qualifieront automatiquement pour le tournoi olympique d'Athènes l'année prochaine. Groupe A: Russie, Pologne, Espagne, Venezuela Groupe B: Brésil, Italie, Portugal, Allemagne Groupe C: Serbie et Monténégro, Pays-Bas, Cuba, Bulgarie Groupe D: France, République Tchèque, Grèce, Japon.


Back