F I V B  FEDERATION INTERNATIONALE DE VOLLEYBALL
PRESS RELEASE 13.09.2003

Back

Championnats d'Europe masculins seniors 2003 La France et l'Italie en route pour la finale

Berlin, Allemagne, le 13 septembre - La France s'est défait du tenant du titre, la Serbie-Montenegro, lors de la demi-finale des championnats d'Europe masculins ici à Berlin, pour se qualifier pour la finale qui la verra être opposée à l'Italie ce dimanche. Un peu plus tôt, l'Italie avait battu la Russie dans l'autre demi-finale.

Le médaillé de bronze des derniers championnats du monde a arraché la victoire au terme d'une rencontre en cinq manches face au champion olympique et tenant du titre, la Serbie-Montenegro. Cette victoire a provoqué d'incroyables manifestations de joie dans les rangs tricolores, et a entraîné un important brassage des cartes dans la hiérarchie européenne de volley-ball. La dernière fois que la France était apparue à ce stade d'un championnat d'Europe datait de 1987.

Dans l'autre demi-finale, l'Italie a dominé la Russie pour s'assurer une place en finale. Grâce à leur qualification, la France et l'Italie se sont du même coup assuré une participation à la Coupe du Monde FIVB de novembre, le tournoi de pointe de la saison au Japon dont les trois premières places seront qualificatives pour les Jeux Olympiques d'Athènes en 2004.

" Ce fut un match extrêmement difficile " confiait l'entraîneur français Philippe Blain au terme de la rencontre. " Il est important de célébrer cette victoire maintenant, mais nous ne perdons pas de vue la finale. Il nous reste encore une rencontre à disputer ici ". Le Serbe Goran Vujevic a été le meilleur marqueur de la rencontre avec 23 points, suivi de près par le Français Laurent Capet et ses 21 points. L'autre surprise est venue de la performance de l'Italie, qui a contourné l'épouvantail russe en un peu plus d'une heure. Le gaucher Andrea Sartoretti a été la vedette dans les rangs italiens avec 23 points, une performance éblouissante en comparaison à celle des artificiers habituels de la Russie, Serguei Tetioukhine et Alexei Koulechov, auteurs de seulement huit points chacun.

"Nous avons admirablement joué et avons usé de la seule tactique à adopter face à l'équipe russe " confiait l'entraîneur italien Gian Paolo Montali. " Si vous voulez battre les Russes, vous avez à faire exactement ce que nous venons de faire " . " Notre ambition était d'atteindre la finale " ajoutait le capitaine de l'Italie Andrea Giani. " Nous l'avons fait, mais nous ne pensions pas que cela serait si facile ". Pour sa part, le capitaine russe Vadim Khamouttskikh avouait ne pas comprendre ce qui avait failli dans les rangs de son équipe, d'habitude bien plus solide. " Nous n'avons simplement jamais trouvé le bon rythme. "

L'Italie et la France se sont déjà rencontrées lors des tours préliminaires, et les Italiens l'avaient emporté 3-1 à Karlsruhe. Les Pays-Bas et la Pologne ont tous deux remporté leur match de classement pour les rangs 5 à 8. Ces victoires étaient importantes puisqu'elles sont qualificatives pour les championnats d'Europe 2005, qui se tiendront en Serbie-Montenegro et en Italie. Elles leur assurent de plus une place dans le tournoi européen de qualification pour les Jeux Olympiques qui aura lieu à Leipzig, en Allemagne, en Janvier.

Les Hollandais se sont défait de l'Espagne en cinq manches, après avoir sauvé une balle de match dans le cinquième set. Richard Schuil, meilleur marqueur du tournoi jusque-là, a encore ajouté 32 points à son compteur.

La Pologne a pour sa part battu l'hôte allemand, qui a semblé incapable de maintenir l'incroyable niveau auquel il avait évolué lors des matches de poule. La star allemande Christian Pampel a marqué 25 points. Du côté polonais, Piotr Gruszka en a comptabilisé 21.

Tous les scores et résultats sont disponibles sur www.volleyball2003.de


Back