F I V B  FEDERATION INTERNATIONALE DE VOLLEYBALL
PRESS RELEASE 12.09.2003

Back

Championnats du monde féminins - 20 2003 de volley-ball Jour 6

Suphan Buri, Thaïlande, le 12 septembre 2003. -Trois champions continentaux (la Pologne, la Chine et le Brésil) ainsi que des Pays-Bas affûtés poursuivent leur route vers les demi-finales des championnats du monde - 20 2003 de volley-ball après avoir consciencieusement éliminé leurs adversaires respectifs vendredi.
La Chine, championne d'Asie, est sortie victorieuse du combat l'opposant à de hautes et grandes Russes, au terme d'un match poignant en cinq manches (25-19, 17-25, 19-25, 25-20, 15-9), tandis que la Pologne éliminait l'Allemagne 3-1 (25-22, 25-18, 21-25, 25-17).
Trois fois champion du monde et tenant du titre, le Brésil a ravi les supporters jaunes et verts grâce à quelques morceaux d'anthologie lors de leur match en quatre manches face au Bélarus, dont c'était la première apparition lors de championnats du monde. Les Sud-Américaines ont remporté sans trop d'encombre la rencontre (25-17, 25-16, 26-28, 25-22), alors que les Pays-Bas, toujours invaincus, atteignaient des demi-finales qui leur paraissaient promises, en coiffant au poteau l'Ukraine (25-20, 20-25, 25-22, 17-25, 15-11).
Face à des Russes imposantes, les Chinoises, déterminées, prirent un départ canon pour mener 10-6, grâce à des attaques spectaculaires de Yang Shuang et Wang Ting. À la stupeur de leurs adversaires, la Chine bouclait un premier set captivant 25-19.
Ayant concédé un set, la Russie se reprit pour lancer ses assauts. Utilisant à merveille la grande taille de ses joueuses, à l'image de Ioulia Merkoulova culminant à 202 cm (! ), la Russie prit alors possession du filet, faisant de plus preuve d'une grande maîtrise technique et d'une importante expérience lui permettant de remporter les deuxième et troisième manches 25-17 et 25-19.
Chaudement encouragées par le public du Silapa-archa Gymnasium, les Chinoises entamèrent le quatrième set d'une manière très solide, menées par une Lu Yan explosive, apportant à son équipe 53 points, dont 46 attaques et trois contres, ainsi que la puissante Wang Yi Mei, dont les attaques diagonales firent le désespoir des Russes. La Chine remporta la quatrième manche de haute lutte 25-20.Dans un tie-break " à la vie, à la mort " la Chine, dont l'objectif principal reste les Jeux Olympiques 2008 à Pékin, toucha presque à la perfection dans ce qui restera peut-être l'une des manches les plus excitantes de la compétition. Irréprochables dans tous les domaines du jeu, les Chinoises remportèrent le cinquième set et, de fait, leur ticket pour les demi-finales.
" Je suis heureux d'avoir vu mes joueuses tout donner alors que la situation semblait désespérée' dit le coach chinois Cai Bin. " J'espère continuer à voir mon équipe gagner, et avec le soutien d'un publique Thaï tout acquis à la cause de la dernière équipe asiatique encore en compétition, notre but de participer à la finale pourra être atteint. "
L'entraîneur batave Saskia Van Hintum a rappelé que son équipe n'avait jamais encore battu d'adversaire asiatique et que, de ce fait, la demi-finale face à la Chine s'annonçait comme un écueil gigantesque. Mais elle reste toutefois convaincue que ses joueuses sauront donner leur maximum lors de cette rencontre.
À l'occasion des demi-finales de samedi, la Pologne défiera le Brésil dans un match-revanche, tandis que la Chine sera opposée aux Pays-Bas. Les matches de classement 5 à 8 verront l'Allemagne et la Russie opposées respectivement au Bélarus et à l'Ukraine.


Back