F I V B  FEDERATION INTERNATIONALE DE VOLLEYBALL
PRESS RELEASE 09.09.2003

Back

Championnats du monde féminins de volleyball 2003 des moins de 20 ans

SUPHAN BURI, Thaïlande, le 9 septembre 2003 - Les 12 équipes restantes disposent mardi d'un jour de repos, mais deux matches passionnants nous attendent mercredi: le triple champion en titre, le Brésil, va devoir se mesurer à la Russie, alors que le pays hôte se retrouvera dos au mur au moment de défier les championnes d'Europe polonaises lors d'un match éliminatoire décisif comptant pour ces Championnats du monde féminins des moins de 20 ans. Le tirage au sort de tous les matches a eu lieu dans la nuit de lundi. Les matches éliminatoires se jouent entre les équipes ayant fini entre la deuxième et la troisième place de leur groupe respectif, alors que les deux autres matches opposeront les quatre formations qui ont fini en tête de leur groupe. Invaincues, les Hollandaises ont fini en tête du groupe A, suivies respectivement par le Venezuela, la Thaïlande et l'Algérie. La Russie s'est emparée de la première place du groupe B, la Corée du Sud, la Belarussie et Porto Rico finissant respectivement à la deuxième, troisième et quatrième place. L'Allemagne a dominé le groupe C, la Chine prenant la deuxième place, l'Ukraine la troisième et Taiwan la quatrième, alors que le Brésil a conquis la première position, suivi par la Pologne, la Turquie et Cuba. Au terme du tour préliminaire, l'Algérie, Porto Rico, Taiwan et Cuba sont contraints de tirer leur révérence dans ce championnat. Suite au tirage au sort s'étant déroulé dans la nuit de lundi, le Venezuela jouera la Belarussie, la Corée du Sud s'attaquera à l'Ukraine, la Turquie défiera la Chine, et la Thaïlande réglera ses comptes avec la Pologne. Dans les matches opposant les vainqueurs des groupes, une agressive Allemagne rencontrera une Hollande en forme, et un "bouillant" Brésil affrontera la grande et imposante Russie. En voyant le tirage, l'entraîneur de la Thaïlande, Sorat Wannawong, a admis qu'une tâche ardue attendait son équipe, car la Pologne a déjà prouvé qu'elle était comme une noix dure qui n'est pas prête à se fissurer. Elle a battu à plates coutures la Turquie en trois sets secs avant de renverser les anciennes championnes du monde cubaines en quatre sets. "C'est une lutte à la vie à la mort", a-t-il dit. "Ce n'est pas facile de battre la Pologne. Nous avons besoin d'améliorer notre tactique et notre détermination pour rivaliser avec elle de manière compétitive. Cependant, nous n'avons rien à perdre. Le spectacle doit continuer et je suis toujours convaincu que mes filles sont prêtes à donner le meilleur d'elles-mêmes lors du match contre la Pologne. Avec les fans acclamant mon équipe tout au long de la rencontre, je crois que la chance de les battre est à notre portée."


Back