F I V B  FEDERATION INTERNATIONALE DE VOLLEYBALL
PRESS RELEASE 08.09.2003

Back

Benjamin et Araujo triomphent dans le marathon de Majorque

Majorque, Espagne, le 7 septembre 2003 - Les Brésiliens Benjamin Insfran et Marcio Henrique Araujo ont récolté dimanche leur troisième médaille d'or de la saison lors de l'Open World of Tui de Majorque, revenant dans la partie après avoir perdu le premier set afin de battre les Allemands Markus Dieckmann et Jonas Reckermann, dans l'une des finales les plus longues et les plus palpitantes de l'histoire du Tour mondial SWATCH-FIVB. Les Brésiliens ont privé les Allemands de ce qui aurait été leur premier titre sur le Tour mondial grâce à une victoire 19-21, 21-19, 34-32 pleine de suspense qui a tenu en haleine pendant 1h38 un court central plein. La médaille de bronze est revenue aux Argentins Mariano Baracetti et Martin Conde, champions du Tour mondial la saison dernière, qui ont battu les Brésiliens Harley Marques Silva et Franco Vieira Neto 22-20, 21-13. Cela représentait la seconde fois de l'année que Benjamin et Araujo battaient Dieckmann et Reckermann en finale, les Brésiliens ayant également gagné en trois sets l'Open de Suisse au mois de juin. Mais en termes de frissons et d'excitation, la finale de Majorque reste unique cette saison. Les Brésiliens ont eu besoin de 12 balles de match pour remporter leur sixième titre ensemble sur le Tour mondial, alors que Dieckmann et Reckermann ont également eu 8 balles de match pour obtenir ce qui aurait été la première victoire masculine allemande en beach volleyball. "C'est la plus longue finale dont je me souvienne", a dit Araujo, épuisé. "Ils ont très bien joué dans le premier set, leurs services étaient tellement puissants. Dans le deuxième set, nous avons décidé de tout recommencer à zéro et de construire cette manche pas à pas. Les deux équipes ont formidablement joué." Les Brésiliens ont aussi été forcés de revenir après avoir perdu le premier set lors de leur victoire en demi-finale face à Harley et Franco, et Araujo était heureux d'admettre que les exigences de cette semaine, au retour de leur victoire le week-end passé à Vitoria pour le compte de leur Tour brésilien, se sont fait sentir. Les deux équipes étaient manifestement exténuées après ce combat marathon et Araujo a eu besoin de 10 minutes pour se réhydrater avant de répondre aux médias. "Nous sommes tous les deux si fatigués", a ajouté Araujo. "En raison du voyage depuis le Brésil, nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour nous reposer ou nous entraîner. Mais cela vaut la peine car cette victoire est très importante pour nous en vue des Jeux olympiques de l'année prochaine." La déception des Allemands était clairement visible, bien qu'ils puissent être très fiers d'avoir poussé dans ses derniers retranchements une équipe que l'on peut considérer comme étant la meilleure au monde. "C'était certainement le tie-break le plus long que j'ai joué", a dit Dieckmann, dont la médaille d'argent fait aussi un bien fou à ses chances de qualification olympiques. "J'ai arrêté de penser après les quelques balles de match. Pour l'instant, ce n'est pas réconfortant d'avoir participé à une finale aussi formidable, mais demain, quand je regarderai derrière moi, je pense que je serai très content." "Nous n'avons pas donné trop de points, ils ont dû combattre très durement pour nous battre. De plus, ils représentent quand même l'une des meilleure équipes du monde de ces dernières années." Le Tour mondial SWATCH-FIVB reprendra le 17 septembre à l'occasion du Grand Chelem de Los Angeles. Pour tous les résultats et les scores, consultez www.fivb.org


Back