F I V B  FEDERATION INTERNATIONALE DE VOLLEYBALL
PRESS RELEASE 20.08.2003

Back

FIVB and Argentina come to agreement

La FIVB et les autorités argentines, les joueurs de volleyball, les Clubs et certaines Fédérations Provinciales sont parvenus à un accord qui autorise les équipes argentines à s'inscrire aux Championnats Sud-Américains et à d'autres compétitions internationales.

Solution décidée avant les débuts du processus de qualifications pour les Jeux Olympiques.

(Buenos Aires, le 20 août 2003) La FIVB - l'instance dirigeante mondiale pour le Volleyball et le Beach Volleyball - a décidé d'autoriser une nouvelle instance à inscrire les équipes argentines aux compétitions internationales avec effet immédiat. L'Argentine, l'un des pays les plus forts du monde en Volleyball, pourra participer aux Championnats sud-américains du mois prochain, qui marquent le début du processus de qualification pour les Jeux Olympiques de l'année prochaine.

La décision de la FIVB confirme la suspension continue de la FAV, qui a été suspendue par le Conseil d'Administration de la FIVB en mai pour avoir constamment enfreint les décisions de l'instance dirigeante mondiale et son Code de Conduite, et qui est censée être expulsée définitivement par le Congrès de la FIVB de l'année prochaine en mai 2004.

La solution résulte de mois de négociation entre la FIVB et les représentants d'un vaste échantillon du sport argentin, qui comprend les joueurs et anciens joueurs, les officiels, le Ministre des Sports et le Comité National Olympique, ainsi que les demandes spécifiques de reconnaissance de l'Association des Clubs de la Ligue Argentine de Volleyball (ACLAV) et d'un groupe de Fédérations Provinciales. Toutes ces parties sont fermement engagées dans la création d'une nouvelle fédération qui respectera la Constitution, le Code de Conduite et les décisions de l'instance dirigeante mondiale.

Le Président de la FIVB, le Dr Rubén Acosta, remercie particulièrement le Dr Daniel Scioli, Vice-Président de la République d'Argentine et ancien Ministre des Sports, avec lequel il a personnellement cherché une solution viable, pour sa précieuse contribution aux négociations et pour son soutien aux efforts permanents entrepris par les joueurs argentins, les anciens joueurs et les officiels afin d'avoir une entité argentine qui remplisse les besoins constitutionnels de la FIVB et respecte les décisions de la FIVB.

La FIVB a décidé de reconnaître provisoirement comme " Fédération de la FIVB " une nouvelle Task Force (Groupe de Travail) comprenant six membres des Fédérations Provinciales, trois représentants des joueurs et anciens joueurs, un représentant du Corps des entraîneurs et un du Corps des Arbitres ainsi qu'un Secrétaire Général à plein temps qui sont censés former le noyau de la nouvelle Fédération.

Cette reconnaissance provisoire autorise la Task Force :

1. A se faire connaître en Argentine comme l'instance reconnue par la FIVB avec les droits et obligations accordés à ses membres;
2. A inscrire les équipes nationales représentant l'Argentine à toutes les compétitions internationales de la FIVB;
3. A assister aux réunions des Fédérations Nationales en tant qu'observateur jusqu'à ce que le Congrès Mondial décide de son affiliation définitive.

En annonçant la décision de la FIVB à Buenos Aires aujourd'hui, le Directeur Général de la FIVB, Jean-Pierre Seppey, a expliqué : " Aussitôt que la FAV a été suspendue en mai, nous avons expliqué les étapes à suivre pour que l'Argentine soit réadmise aux compétitions internationales. Nous avons immédiatement été frappés par le fait que l'ancien Président de la FAV et ses partisans étaient les seuls en Argentine à ne pas comprendre que le sport international peut fonctionner seulement si toutes les parties suivent les mêmes règles. La FAV ne peut pas ignorer arbitrairement des règles approuvées par plus de 200 autres fédérations !

" Nous avons reconnu qu'il y avait toujours en théorie une possibilité pour que la FAV reprenne ses esprits, mais cela a changé le 6 août quand, avec la participation d'un membre expulsé, ils ont élu des officiels suspendus ou déclarés inéligibles par le Conseil d'Administration de la FIVB. La décision de la FAV montre un mépris continu pour l'autorité de la FIVB et a clairement démontré à tous les autres qu'ils n'étaient pas intéressés à trouver une solution qui autoriserait les joueurs à être réadmis aux compétitions internationales, " a-t-il ajouté.

Le Vice-Président de la FIVB Ary Graça, Président de la Confédération Sud-Américaine de Volleyball, a annoncé qu'il avait fait les arrangements nécessaires pour reporter les Championnats sud-américains jusqu'à mi-septembre pour que l'équipe nationale argentine gagne du temps et soit prête à y participer.

Miguel A. Quintana, membre du Conseil d'Administration de la FIVB, a aussi souligné : " Les bonnes nouvelles d'aujourd'hui sont arrivées après un mois mouvementé pour nous tous qui avons dû faire face aux défis de gens qui prétendent ignorer les difficultés de gouverner un sport mondial et qui ont tenté de dire à la FIVB ce qu'elle devait faire à propos de problèmes qu'ils n'avaient jamais affrontés. "

" Cependant, tout cela est de l'histoire ancienne maintenant. C'est une excellente journée non seulement pour le volleyball argentin mais aussi pour le volleyball mondial. Les décisions difficiles ont été prises et nous sommes certains qu'elles seront positives pour les joueurs et pour les compétitions sportives internationales, " a-il ajouté.

Sous la direction du Président Acosta, les revenus du volleyball international ont augmenté de manière exponentielle et la Fédération a grandi pour devenir la plus grande du monde avec 217 Fédérations Nationales affiliées et 35 millions de joueurs enregistrés.

Toutefois, le Dr Acosta a vu plus clairement que d'autres que la croissance extraordinaire de la FIVB a augmenté les besoins en contrôles stricts à travers le monde : y compris le lancement et le soutien de nouvelles compétitions internationales, l'augmentation des prix en espèces pour les joueurs, le soutien financier des voyages internationaux des joueurs et des officiels et l'investissement dans des programmes d'aide et de développement qui répartit les bénéfices du sport aussi largement que possible.


Back