F I V B  FEDERATION INTERNATIONALE DE VOLLEYBALL
PRESS RELEASE 29.07.2003

Back

Grand Prix mondial FIVB, doté d'un million de dollars - Résumé de la deuxième journée de la phase finale

Matera, Italie, le 29 juillet 2003 - Les matches de mardi ont donné lieu au commencement d'une récession majeure parmi les meilleures équipes féminines de volleyball lorsque ces dernières ont sérieusement entamé leur campagne pour le titre dans le Grand Prix mondial FIVB, doté d'un million de dollars.

Les tenantes du titre russes ont atteint le sommet du classement de cette compétition qui se déroule sous la forme "round robin" après avoir battu 3-0 des Pays-Bas fatigués, les USA sont venus à bout d'une vaillante Italie, aussi 3-0, et la Chine a forcé le chemin face à la Corée afin de souligner leur appartenance au club très fermé des "Trois grands" de ce tournoi. La Russie, qui n'a toujours pas été battue dans cette phase finale, a un léger avantage et est rapidement devenue la favorite à sa propre succession pour le titre dans cette compétition traditionnellement enracinée en Asie, mais qui a été reprogrammée cette année en raison de l'épidémie du SRAS qui sévit sur ce continent.

Le fait que les Pays-Bas et l'Italie se soient affrontés lors d'une énorme bataille de plus de deux heures à l'occasion de la première journée dans la chaleur étouffante du sud de l'Italie s'est ressenti mardi quand ces joueuses ont affronté leurs intimidantes adversaires.

"C'était une défaite prévisible", a dit l'entraîneur des Pays-Bas, l'Italien Angelo Frigoni. "Par rapport à hier, j'attendais plus de ce match, mais la Russie était vraiment forte."

La Russie a remporté la victoire 3-0 (25-22, 25-18-25-15) lors de ce match joué à Gioia de Colle, mais les honneurs sont revenus à la Hollandaise Elles Leferink, qui totalisait 16 points.

A Matera, les fans s'étaient amassés pour soutenir l'Italie dans ce qui était un remake de la finale des Championnats du monde 2003. Le match, beaucoup plus disputé que le 3-0 indiqué, a aussi été influencé par l'épuisante rencontre Italie-Pays-Bas de la veille. "La défaite d'hier face aux Pays-Bas a eu des répercussions physiques et psychologiques sur nous et aujourd'hui, nous avons affronté une solide équipe des USA", a dit le coach italien Marco Bonitta.

Bien que l'Italie soit remontée dans le troisième set et ait presque pris le contrôle, le match a été un exercice pour les Américaines, qui ont été précises, s'amusant manifestement de cela.

Alors qu'elle concédait que ses adversaires possédaient une bonne technique et du talent, la capitaine de l'équipe des USA, Danielle Scott a dit: "Nous étions bien déterminées à gagner aujourd'hui, spécialement suite à notre dernière défaite." Les USA avaient en effet perdu lundi soir face à la Chine lors de leur premier match comptant pour la phase finale.

Le dernier match de la journée opposait deux équipes asiatiques, la Chine et la Corée. La Chine a montré peu de pitié, commençant par gagner le premier set 25-17 et poursuivant immédiatement sur sa lancée dans le deuxième en prenant cinq points d'avance. Les Chinoises ont seulement permis à la Corée de marquer 14 points dans la deuxième manche. Les Coréennes remontaient dans le troisième set, mais c'était un peu trop tard et la Chine quittait le terrain après avoir remporté le troisième set 25-23.

Les matches continuent mercredi, l'Italie affrontant la Chine, la Russie défiant les USA et la Corée rencontrant les Pays-Bas.

Suivez tout le Grand Prix mondial sur www.fivb.org


Back