F I V B  FEDERATION INTERNATIONALE DE VOLLEYBALL
PRESS RELEASE 28.07.2003

Back

Grand Prix mondial FIVB, doté d'un million de dollars - Résumé de la première journée des finales

Le 28 juillet 2003 - Le Grand Prix mondial FIVB, doté d'un million de dollars, a repris lundi, donnant un rôle aux nombreuses vedettes des six équipes en lice, toutes griffes dehors à l'occasion de la bataille finale pour le titre dans cette compétition annuelle de volleyball réunissant l'élite féminine.
Dans la chaleur étouffante du sud de l'Italie, les Pays-Bas ont battu l'Italie lors d'un match marathon épuisant en cinq sets, qui coûtera sûrement énormément d'énergie aux deux équipes dans les jours à venir. La Russie, quant à elle, a poursuivi sa route victorieuse aux dépens de la Corée, alors que la Chine a renvoyé du terrain les USA, fatigués et les mains vides, afin de clore cette première journée de matches.
L'Italie a solidement débuté sa partie, mais les Pays-Bas sont revenus afin d'arracher de justesse une victoire épuisante sur les championnes du monde 3-2 (25-23, 25-23, 34-36, 24-26, 17-19) en 2h08. L'entraîneur italien de l'équipe de Hollande, Angelo Frigoni, a dit que son équipe n'a pas bien joué dans les deux premiers sets. "De toute façon, mon équipe ne renonce jamais et continue à croire en la victoire. Notre objectif était de rester parmi les six meilleures équipes de la compétition et je suis satisfait de notre résultat jusqu'à maintenant", a-t-il ajouté.
Avec 33 points, y compris 32 attaques, la Hollandaise Francien Huurman a réalisé un superbe match et a été l'irrésistible meilleure marqueuse du match.
Les USA, médaillés d'argent aux Championnats du monde 2003, se sont fracassés lundi sur une "Grande muraille" de Chine lors du dernier match de la journée de ces finales se jouant selon le mode "round robin". Cette rencontre s'est avérée divertissante, technique et aussi très tactique, malgré le fait que la Chine ait facilement gagné 3-0 (25-21, 26-24, 28-26).
"Nous avons été très bons au contre et en défense ce soir", a dit l'entraîneur chinois Chen Zhonghe, alors que le coach japonais de l'équipe des USA admettait que son équipe avait malheureusement fait des fautes "dans les moments cruciaux".
Jusqu'à maintenant dans cette édition, les USA n'avaient enregistré qu'une seule défaite contre leurs adversaires italiennes lors d'un match en cinq sets s'étant déroulé samedi.
Dans son match, la Russie a surpassé une toute petite Corée 3-0 (25-15, 25-23, 25-16) lors d'une bagarre inégale durant laquelle les joueuses coréennes, plus petites, n'ont eu aucune chance de briser le mur russe et ont pratiquement été condamnées à grappiller des points lorsque les Russes ont eu de rares moments de déconcentration. "Nous avons été très concentrées aujourd'hui", a dit la Russe Ekaterina Artamova.
Bien que les Coréennes aient fêté chacun de leurs points comme si c'était une balle de match, elles ont été dominées tout au long du match.
A la fin, ce n'était pas seulement la taille, mais aussi la supériorité technique et tactique qui a permis à la Russie de gagner le match. Les Russes ont parfaitement su trouver les endroits libres sur le terrain pour marteler leurs frappes gagnantes.
La Russe Elizaveta Tishchenko a été la meilleure marqueuse du match avec 17 points.


Back