F I V B  FEDERATION INTERNATIONALE DE VOLLEYBALL
PRESS RELEASE 25.07.2003

Back

Grand Prix mondial - Résumé de la cinquième journée

Matera, Italie, le 25 juillet 2003 - Les USA ont poursuivi leur chemin victorieux vendredi soir grâce à un succès lors du Grand Prix mondial, un tournoi féminin de volleyball doté d'un million de dollars, mais pas sans difficulté face à une courageuse équipe allemande. Dans une autre rencontre au sommet, le Brésil a mis un terme au record d'invincibilité détenu par la Chine en s'imposant 3-1 lors d'une journée qui a vu la compétition se resserrer, quelques-unes des meilleures équipes ont même été forcées de se tirer d'affaire lors de situations difficiles.
Mais, dans ce qui a peut-être été la sensation de la journée, le Japon, qui ne comptait jusqu'à présent aucune victoire, a refait son retard de deux sets et a battu l'Italie, championne du monde et pays organisateur, sur le score de 3-2 (23-25, 16-25, 25-21, 26-24, 15-10). En tant que pays hôte, l'Italie est automatiquement qualifiée pour la phase finale, mais elle a désormais été humiliée à trois reprises sur quatre matches devant son propre public et se retrouve actuellement dans la deuxième moitié du classement de la pool A.
Nadia Centoni a sauvé la fierté italienne en devenant la meilleure marqueuse avec 23 points, bien soutenue par Valentina Fiorin. Kana Oyama a été la meilleure japonaise avec 18 points.
Plus tôt, la Russie a fait usage de sa supériorité centimétrique et de sa force de frappe pour battre facilement le Canada en trois sets secs (25-17, 25-17, 25-14), en à peine plus d'une heure. Ce match représente son troisième succès d'affilée dans cette pool B préliminaire. Dans une autre rencontre, les Hollandaises ont refait leur retard de deux sets lors d'une victoire palpitante, pour le compte de la pool A, 23-25, 19-25, 25-23, 25-16, 15-13 face à Cuba.
Et dans le seul match vraiment facile de la journée, la Corée n'a pas été troublée par les jeunes prétendantes thaïlandaises, s'envolant vers une victoire en trois sets secs (25-21, 25-13 et 25-10).
Les USA ont eu l'une de leurs rencontres les plus difficiles contre les médaillées de bronze de l'année passée, qui s'est finie sur une note dramatique, les Américaines paraissant plus à l'aise dans le premier set.
Après avoir scellé le premier et deuxième set 25-21 et 25-20, les Américaines ont été surprises quand l'Allemagne est revenue à la charge pour remporter le troisième set avec huit points d'avance.
Puis, dans le quatrième et dernier set, les Américaines ont dû aller jusqu'à 33 points pour se débarrasser de l'attaque allemande. "Cela a été un match difficile pour les deux camps et chacune des deux équipes a bien attaqué et défendu", a dit la capitaine américaine Danielle Scott.
La capitaine allemande Angelina Grün, qui a de nouveau été la force motrice de son équipe en inscrivant 21 points, avouait qu'elles avaient finalement été battues par leur manque d'expérience. "Je dois féliciter les USA", a-t-elle dit. "Nous n'avons pas leur expérience et leur patience." Grün s'est fait coiffer d'un point par l'Américaine Nancy Metcalf pour le titre de meilleure marqueuse.
L'Allemagne doit maintenant affronter samedi soir, dans une guerre d'usure, les Hollandaises lors de leur dernière rencontre (comptant pour la pool A) dans cette manche préliminaire, alors que dans la pool B, la Chine, le Brésil, la Russie et la Corée ont tous le même nombre de points, la différence au classement ne se faisant que d'après les sets et le pourcentage de points.
Mais lors de cette passionnante rencontre tard dans la soirée, le Brésil a réussi à ternir l'image parfaite de la Chine jusqu'à maintenant - lorsqu'il a frappé un grand coup en gagnant 3-1 (25-22, 17-25, 26-24, 25-18) - même s'il n'est pas parvenu à déloger les Asiatiques du sommet du classement de la pool B. Après que les deux équipes se soient partagées le gain des deux premiers sets, le Brésil est revenu de l'arrière dans le troisième set crucial pour le remporter. Menées 24-22, les Brésiliennes ont marqué quatre points d'affilée pour gagner ce set. La Chine est restée en tête dans le quatrième set jusqu'à 17-15, avant de perdre huit des onze derniers points. L'entraîneur du Brésil Marco Motta pensait que la bonne qualité du contre et de la défense avait mené les Brésiliennes à la victoire. "Nous n'avons pas peur de l'équipe chinoise", a dit Motta. "Aujourd'hui, nous avons très bien contré et défendu. Nous jouons de mieux en mieux au fil des matches."


Back